Contre-Regards

par Michel SANTO

Hollande en guinguette à Marly !

 

affichebalgr.jpg

 

 

Marly-le-Roi est une commune française située dans le département des Yvelines et la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Marlychois. Et son salpicon, la timbale de Marly. Un mélange à base de légumes, de fruits ou encore de viande coupés en petits dés. Cette jolie petite ville offre à ses visiteurs et à notre Président le visage bucolique d’une cité des bords de Seine où séjournèrent les Impressionnistes. Son musée de la Maison Fournaise fait revivre à ses visiteurs les heures joyeuses de cette célèbre guinguette du XIXème siècle. On y découvre également le restaurant du même nom qui servit de décor au  » Déjeuner des Canotiers  » de Renoir. On n’oubliera pas non plus son musée de la Grenouillère, qui fut en son temps un haut lieu du divertissement populaire, fréquenté aussi par les bobos de l’époque. En Août 1869, attiré par la réputation du café-bal, Napoléon III, accompagné d’Eugénie, rendit une visite aux propriétaires des lieux Monsieur et Madame Seurin. Le 8 août de cette année 2013, c’est François Hollande, accompagné de Fleur , qui, au terme d’un pèlerinage commencé sous l’égide du foie gras, à Auch, se promenait dans Marly sous le seul signe de Badinguet, Badinguette étant sous les Tropiques . On se souvient peut-être que certains commentateurs avaient affublé Sarkozy de ce sobriquet au motif de sa proximité avec les affaires et la finance . L’histoire est farceuse, tout de même ! À la Lanterne, ce soir, et pour une semaine de vacances dans cette résidence d’Etat réservé pourtant au premier ministre, François pourra méditer, dans la chambre où Nicolas et Carla passèrent leur première nuit de noces, sur ces étranges coïncidences. Pas sur que Valérie apprécie ce voisinage subliminal… 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]