Contre-Regards

par Michel SANTO

Jeux de “dames”, à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d’échec. Le Caravage.

Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément changé.

Du côté de Nouveau Narbonne (NN), il est désormais acquis que, contrairement au tour précédent, il n’y aura pas de liste concurrente à droite menée par LR. La seule menace de ce côté-là de l’échiquier pourrait venir d’un parachutage d’un candidat du parti de madame Le Pen au profil “policé”, si je puis dire ! Dans la foulée des « européennes », qui s’annoncent favorables pour le RN, et sur un terrain déjà largement acquis à ce vote, l’hypothèse n’est pas farfelue et Bertrand Malquier, le secrétaire général de NN, à raison de la prendre au sérieux. Le fait que les « narbonnais » ne regardent pas le maire voisin de Béziers, comme un extrémiste de droite, l’apprécient même – un constat fait empiriquement ! – le démontre. Sur son aile centriste et macron-compatible, enfin, des signes d’émancipation et de participation au prochain débat municipal sont émis par des proches de madame Granier-Calvet, l’ancienne adjointe démissionnaire de Didier Mouly. Elle a soutenu, et soutient LREM, sa personnalité et son expertise en urbanisme, notamment, sont appréciées – en même temps ! – à droite et à gauche.

Du côté PS et « J’Aime Narbonne » réunis et des autres composantes de la gauche, par contre, c’est le grand flou. La seule certitude est la mise sur orbite du premier opposant : Nicolas Sainte-Cluque au maire sortant, Didier Mouly. Avec déjà une ligne de fracture nette entre le candidat déclaré du PS  et le reste de la gauche (le PS n’y est plus en position d’hégémonie), comme au sein de son propre parti. Madame Catherine Bossis, conseillère générale socialiste, elle aussi, et vice-présidente du Conseil Départemental, a, en effet, clairement fait savoir qu’elle ne se retrouvait pas dans la démarche de son collègue Sainte-Cluque, et qu’elle ne saurait donc la, et le, soutenir. Dès lors la question se pose de savoir si elle ira jusqu’au bout de sa volonté de “rassemblement  entre personnes venues d’horizons divers…” jusqu’à être, elle-même, candidate – et avec qui ! Macron compatible, d’un esprit ouvert et jouissant de l’appui de proches et d’amis sûrs au Parti Radical, comme le maire de Coursan et le premier vice-président de la Région, Didier Codorniou, notamment, elle n’est pas sans atouts. Mais, sa prise de risque serait cependant très élevée : tout perdre de ses responsabilités présentes au PS, pour une victoire incertaine en 2020…

Finalement, les deux profils de Mesdames Granier-Calvet et Bossis convergent bien, objectivement, vers une offre politique commune (hypothétique, certes) qui pourrait obtenir le soutien de LREM. Je me suis laissé dire que ce genre d’idée n’était pas, comment dire ! absent de leurs propres réflexions sur l’avenir de notre petite cité… Il trotte aussi dans l’esprit d’autres !

À suivre !

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraite » s’est faite sans[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio