Contre-Regards

par Michel SANTO

La folie langagière.

Logo Région Languedoc-Roussillon

Logo Région Languedoc-Roussillon

C’est l’été! C’est aussi le temps des festivals. En Languedoc-Roussillon comme partout en France, où pas un village, un hameau , une rue n’échappent à cette folie “culturelle “. Dans son dernier “opus”, dirait Tartuffe, le journal officiel ( numéro 31, son supplément ) de la Région présidée par G. Frêche, nous en donne la liste. Une liste qui vaut moins pour ” les évènements culturels” présentés que pour la nullité des commentaires les accompagnant. Nullité à la hauteur de la pensée et du vocabulaire, ne parlons pas du style, de son éditorialiste ( qui est ce cuistre? ), qui nous précise que ” l’ensemble de ces évènements est un atout fort ( évidemment! ) de notre territoire. Un atout d’enrichissement personnel….et aussi un atout touristique”  Ainsi nous est-il révélé que la force du ” Printemps des comédiens ” c’est : ” le juste assemblage entre tous les artistes invités et les formes conviées.” ( ?!…). Qu’à Lagrasse, sont invités aussi ” des spécialistes de la pensée ” comme Catherine Millet “que je croyais au demeurant moins portée sur “les choses de l’esprit” que sur celles du corps… Qu’à Uzés, L. Schaus “entend s’appuyer sur l’identité existante du…. pour qu’il devienne une plate-forme de l’émergence chorégraphique européenne.” Et qu’à Alès, “une foule d’artistes jouent avec l’architecture de la ville et placent ( selon un dénommé Denis Lafaurie ) le spectateur dans son rôle d’humain sensible, actif de l’émotion et du désir.” Tout le reste est tiré laborieusement de la même veine par une ( ? ) plume ignorante qui nous refile au fil de plus de trente pages les mêmes ” pépites “. J’en extrais la dernière, pour le plaisir : “il s’agit d’un ensemble de projets qui s’inscrivent dans le cadre d’un programme global.”  Tout un programme, en effet ! Celui d’un je-menfoutisme cynique, au mieux – personne ne lisant ce genre de papiers. Ou, pire, je le crains, celui d’un “apparatchik” de la culture convaincu de la finesse de son esprit. Le pauvre!

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Anonyme

    |

    C’est quel compte que vous réglez avec la région par blog interposé?Dommage que votre aisance rédactionnelle ne soit mise en oeuvre que pour critiquer. Dégager ne ce reste qu’un peu de positif vous rendrait à mes yeux plus sympatique. Rien n’est tout noir ou blanc, n’est ce pas?La voie du mileu, sans se fondre dans la masse bien sur, peut éclairer vos lecteurs.Respectueusement…

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Cette chronique, comme la précédente, visait une certaine forme d’expression propre à ce que nous pourrions appeler, si vous en êtiez d’accord, une petite bourgeoisie intellectuelle nourrie au
    biberon du ” parler télé ” et du ” savoir Bourdieu ” dans sa version fast food. Insupportable de prétention et impénitente donneuse de leçon, elle nous assomme de clichés et de barbarismes dans un
    langage qui tangente, pour le dépasser souvent, le degré zéro de l’écriture. 
    Sur le fond de la programmation festivalière régionale, qui n’était pas mon propos, je n’ai pas d’observations particulières à faire. Sauf à vous faire remarquer, mais vous en conviendrez, qu’à
    quelques petits détails et règlements de compte politiciens près ( hélas, affligeant de bêtise primaire ) elle n’est pas très différente, comme dans d’autres domaines d’ailleurs, de
    celle que soutenez financièrement le prédécesseur de G. Frèche. Il n’y a là rien que de très normal après tout. Mais que le politique refuse d’assumer puiqu’il doit être entendu qu’ une
    nouvelle majorité fait nécessairement une politique radicalement différente de l’ancienne…
    Enfin, je dois vous rassurer. Je n’ai pas de comptes à régler avec la Région. Avec G. Frèche, cependant, peut-être! Nous nous connaissons bien. Depuis 1985, où j’ai pu apprécier à son contact son
    sens de la mesure et l’équanimité avec laquelle il acceuille ceux qui lui résistent au nom de valeurs qu’il prétend par ailleurs représenter… Mais bon, je ne vais pas m’étendre sur ce
    chapitre…
    Bien à vous, en espérant malgré tout vous rester sympathique.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

Attaquer des permanences parlementaires, c'est violenter la démocratie…

  Des députés sont nommément désignés, dénoncés, et leurs permanences parlementaires défoncées, murées. Leur crime : avoir « mal voté ». Cet été, le CETA ; demain, la loi sur la Sécurité Sociale [Lire la suite]
Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

Dans la rubrique "Faits divers", des titres à se tordre…

C'est dans les titres de la rubrique "Faits divers" des journaux de province que l'on trouve des merveilles d'humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d'esprit — d'[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :