Contre-Regards

par Michel SANTO

La fureur de vivre en Languedoc-Roussillon.

images

“Le Languedoc-Roussillon est une terre d’aventures où il y a une certaine « fureur de vivre », le tout associé à une tonicité économique.” C’est dans ces termes d’un lyrisme que je ne lui connaissais pas que Jean- Paul Volle, géographe-urbaniste, s’exprime dans le support de la communication (cette forme moderne du mensonge) de la Région Languedoc-Roussillon

Pour ensuite ajouter, quand même! : ” Côté faiblesses, la région souffre d’un long passé de visions concurrentielles entre les villes, les territoires. Le chômage, le sous-emploi et un niveau de revenus faible sont ici des maladies profondes.” Faiblesses qu’ il aurait pu compléter par un PIB/habitant le plus faible de France, juste avant la Corse, un nombre de bénéficiaires de minima sociaux et d’éxonérations fiscales qui la place en tête des régions françaises, et illustrer par l’officialisation d’une de ses plus grandes spécialités après le nombre de vins A.O.C : le travail au noir. Autant de critères qui mettent à nue une réalité économique et sociale difficilement conciliable avec l’image que veut en donner un Président qui prétend, sans rire, que depuis deux ans: ” les résultats sont là “.

 

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire