Contre-Regards

par Michel SANTO

Le mammouth est toujours vivant.

 

 

À la sortie du CM2, un enfant sur cinq ne maîtrise pas ses fondamentaux. Afin de les détecter le plus tôt possible, un système d’évaluation a été mis en place. Que les syndicats d’enseignants (1) refusent. Les plus militants d’entre eux donnant les réponses aux tests sur internet. Les raisons ? Toujours les mêmes : le pouvoir cherche à « stigmatiser » les mauvais élèves, les mauvaises classes, les mauvais établissements, les mauvais directeurs etc…Pourquoi ? Pour mettre en concurrence tout le système éducatif et promouvoir les meilleurs. Les meilleurs élèves, les meilleures écoles, collèges etc… Toujours la même antienne. Et toujours la même réponse de ce qui se disent appartenir à la « communauté éducative » : plus de moyens, plus de postes, moins d’élèves etc… Problème : la France est, au sein de l’OCDE, le pays qui consacre les budgets par enfants scolarisés les plus élevés et celui qui obtient les moins bons résultats. Cherchez l’erreur ! Et puis pourquoi donc opposer les moyens à la prévention ? Le réel serait-il criminogène et sa représentation un assassinat politique ? Décidemment le Mammouth est toujours vivant. Vivant et fossilisé. Enfermé dans les glaces idéologiques d’un monde a jamais perdu.

(1) : A noter cependant la position un peu plus nuancée du syndicat SE. UNSA

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

Ne plus vouloir porter la forme entière de l'humaine condition...

        Si j'en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l'humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses q[Lire la suite]
Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

Histoire de Géo : Madame Delga et monsieur Saurel "se chauffent" sur les ondes...

      En pleine semaine d'un mois d'août caniculaire, madame Delga et monsieur Saurel se chauffaient sur les ondes, tandis que le pékin moyen, résident permanent ou pas de ce[Lire la suite]
Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :