Contre-Regards

par Michel SANTO

Le silence et la beauté.

salins de gruissan

Déjeuner avec des amis devant des marais salants roses-saumonés. A GruissanSur un site où le sel s’offre aux visiteurs à travers son histoire, son environnement et ses diverses utilisations culinaires.

J’ai choisi un loup en croûte et quelques huîtres pour l’accompagner. Le ciel était magnifiquement bleu. Au loin les chalets et sa plage. Pas de bruits. Ni d’animation musicale. Seules des voix, tempérées comme l’air l’était par un léger vent de mer. Un moment de grâce qui me faisais penser à cette phrase, la première de la chronique de Bruno Frappat, dans l’édition de ce samedi du journal ” La Croix “, lue ce matin: ” On dit que la beauté sauvera le monde. ” Et pourtant, me disais je aussi, il faudra bien rentrer. Subir et affronter les mauvaises nouvelles, les polémiques, la bêtise et la vulgarité des écrans et des radios… Tout ce que produit l’homme pour s’enivrer et oublier ce qui pourtant l’élève, le silence et la beauté.

Images liées:

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio