Contre-Regards

par Michel SANTO

Les feux de ma Saint Jean d’été…

 

De la terrasse où j’écris ces lignes ne me parviennent que les murmures de quelques rares personnes paressant au bord d’une piscine, les trilles d’oiseaux dont je me désole de ne pas connaître le nom, le bruissement de feuilles d’arbres de diverses espèces qui me sont tout aussi inconnues. Loin des échos de la ville et du monde, à l’abri de la folie et du vacarme qui s’en empareront dès la fin du jour où l’on ne célébrait jadis que la seule victoire de la Lumière; seul ou presque au coeur d’une nature  apaisante, j’attends ce moment où apparaîtront, comme tapis, les premières lueurs ocrées sur la forêt des Albères. Les feux  de ma Saint Jean d’été…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Joel Raimondi

    |

    Bruissement écrivez vous ? Fete de la musique = faites du bruit ? quelques mots pour dire :
    écho ? babil ? barouf (à Chioggia) bastringue, battage , bavardage, bobards et boniments , borborygme, boucan, bourdonnement, bousin et brouhaha , cacophonie et Coca – phobie, cancan;
    chahut, chamaillerie, chambard , chanson et chants , charivari et murmures susurrés,
    chuchotement, chuintement, clameur, clapotage, clapotis, claquement de doigts, cliquetis,
    commérage, radotage et ragots, crépitement, craquement , cri et crissement, déflagration ,
    détonation, dire , esclandre, explosion, fanfaronnade, flatuosité, faire du foin , froissement et frou-frou, gémissement, gargouillement, gazouillement et gazouillis, glouglou, faire du grabuge;
    grésillement, grincement, grognement, grondement , huée , hululement, hurlement, jacasserie
    mugissement, murmure , musique , on-dit et qu’en dira t on ? onomatopée , ouï-dire, pétarades ,
    pétard , pétillement, potins, racontars, raffut, ragots et radoter, râle, ramdam (ramadan) remue-ménage , ronflements , ronronnement, roulement (de tambours) rumeur vraie ou fausse,
    sifflement, son, (sans être un ane pour en avoir) sonnerie, souffle, soupir, tapage nocturne ou diurne, tapement, frappement de mains, tintamarre, tintement, tout le tintouin, tohu-bohu , tollé général, tumulte, turbulences, vacarme, vagissement, les vents, vocifération, coup de gueule, .. Mais ou pouvait on écouter – entendre paisiblement “de la musique” ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandises, le mê[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint Just-Saint Pasteur

Scènes de la vie narbonnaise à l'entrée du passage de l'Ancre et du cloître de la cathédrale Saint J

        Lundi dernier, était-ce le matin ou l’après-midi, je ne sais plus. Pour quelles raisons me suis-je retrouvé devant l’entrée du passage de l’Ancre, je l’ignore. Et[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :