Contre-Regards

par Michel SANTO

Les feux de ma Saint Jean d’été…

 

De la terrasse où j’écris ces lignes ne me parviennent que les murmures de quelques rares personnes paressant au bord d’une piscine, les trilles d’oiseaux dont je me désole de ne pas connaître le nom, le bruissement de feuilles d’arbres de diverses espèces qui me sont tout aussi inconnues. Loin des échos de la ville et du monde, à l’abri de la folie et du vacarme qui s’en empareront dès la fin du jour où l’on ne célébrait jadis que la seule victoire de la Lumière; seul ou presque au coeur d’une nature  apaisante, j’attends ce moment où apparaîtront, comme tapis, les premières lueurs ocrées sur la forêt des Albères. Les feux  de ma Saint Jean d’été…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Joel Raimondi

    |

    Bruissement écrivez vous ? Fete de la musique = faites du bruit ? quelques mots pour dire :
    écho ? babil ? barouf (à Chioggia) bastringue, battage , bavardage, bobards et boniments , borborygme, boucan, bourdonnement, bousin et brouhaha , cacophonie et Coca – phobie, cancan;
    chahut, chamaillerie, chambard , chanson et chants , charivari et murmures susurrés,
    chuchotement, chuintement, clameur, clapotage, clapotis, claquement de doigts, cliquetis,
    commérage, radotage et ragots, crépitement, craquement , cri et crissement, déflagration ,
    détonation, dire , esclandre, explosion, fanfaronnade, flatuosité, faire du foin , froissement et frou-frou, gémissement, gargouillement, gazouillement et gazouillis, glouglou, faire du grabuge;
    grésillement, grincement, grognement, grondement , huée , hululement, hurlement, jacasserie
    mugissement, murmure , musique , on-dit et qu’en dira t on ? onomatopée , ouï-dire, pétarades ,
    pétard , pétillement, potins, racontars, raffut, ragots et radoter, râle, ramdam (ramadan) remue-ménage , ronflements , ronronnement, roulement (de tambours) rumeur vraie ou fausse,
    sifflement, son, (sans être un ane pour en avoir) sonnerie, souffle, soupir, tapage nocturne ou diurne, tapement, frappement de mains, tintamarre, tintement, tout le tintouin, tohu-bohu , tollé général, tumulte, turbulences, vacarme, vagissement, les vents, vocifération, coup de gueule, .. Mais ou pouvait on écouter – entendre paisiblement « de la musique » ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
Le nouvel ordre moral.

Le nouvel ordre moral.

Extrait du "Le nouvel ordre moral" par Christophe Carraud, qui signe, hélas !, le dernier numéro (le 47) de la Revue Conférence : "De même que la propagande va avec le repli (des années noire[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :