Contre-Regards

par Michel SANTO

L’Europe vaut mieux, malgré toutes ses insuffisances, que ces petits coups de projecteurs médiatique politiquement intéressés…

   

Ah ! cette “Une” de couverture. Et cette photo titrée : “L’Union Européenne investit dans les projets du Narbonnais” présentant les députés européens Andrieu (Ps)  et Marlin (LR) entourés de gestionnaires d’organismes ayant bénéficié d’une aide financière de l’Europe, leur regard tourné vers le ciel et la lumière, dans une iconographie rappelant cette manne providentielle que Dieu envoya aux Hébreux pendant la traversée du désert. Ah ! ce souci, rare mais bienvenu, de promouvoir enfin l’Europe quand sa figure de bouc émissaire idéal de tous les gouvernements de gauche et de droite, pour ne rien dire des extrémistes de même orientation, est offerte au quotidien à la vox populi.  Oh ! que cela eut été plus sérieux de rappeler que ce soudain intérêt de nos deux parlementaires pour cette implication de Bruxelles dans l’économie locale est surtout  motivée par leurs candidatures aux prochaines élections européennes ; et qu’Éric Andrieu, l’Audois sortant, vise la tête de liste des socialistes – sa seule assurance tous risques ! Ah ! qu’un peu de pédagogie aurait été de circonstance afin de faire connaître le rôle des parlementaires européens, qui n’est surtout pas de distribuer des subventions, la Commission seule et ses services ayant cette responsabilité. Oh ! qu’il serait judicieux que les collectivités locales (au premier chef la Région), par l’intermédiaire desquelles transitent ces aides – et les syndicats professionnels : viticoles ici – précisent chaque année et à chaque inauguration les montants des subventions reçues de l’Europe, plutôt que de les masquer pour en tirer gloire seuls. Ah ! qu’il aurait été utile enfin de rappeler aux futurs électeurs européens et audois (pas que !)  que les financements apportés par la Commission Européenne ont permis, hier, sur le Narbonnais,  les premiers gros travaux d’infrastructure sur le Port de Port la Nouvelle, la création du laboratoire de l’INRA et de ses Halles de Technologies à Narbonne, sa Maison de la Formation, la base conchylicole de Gruissan, notamment, et le musée Narbo Via aujourd’hui… L’Europe vaut mieux, malgré toutes ses insuffisances, en effet, que ces petits coups de projecteurs médiatiques occasionnels  et intéressés.

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 :  Ça suffit, vraiment ça suffit !

Narbonne ! Municipales2020 : Ça suffit, vraiment ça suffit !

Ça suffit, vraiment ça suffit ! J’entends, sortant de la bouche de prétendants au trône municipal que « Narbonne serait en faillite », « en ruine » ou « en train de mourir ». Et pourquoi pas menacée p[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Narbonne ! Municipales2020 : La liste sans surprises de Didier Mouly…

Nouveau Narbonne      C’est en fin d’après midi que Didier Mouly va présenter la liste des candidats qu’il va conduire en mars prochain pour tenter de conserver son mandat de maire. [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

Narbonne ! Municipales2020 : le député Perea sort du bois et tire à la "sulfateuse"…

      le 13 janvier, je titrais un de mes billets : « Narbonne ! Municipales2020 : morne campagne… ». J’avais le sentiment en effet qu’y flottait un air d’aimable c[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Narbonne ! Municipales2020 : des vélos et du bio pour toutes - les listes !

Ben ! voilà donc une liste — la sixième — 100% verte. En attendant la septième, rouge et jaune ? Plus de 200 candidats au statut de conseiller municipal : un record ! Pour des élections qui devaient m[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Morne campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : Morne campagne !

  S’il y a une chose dont je suis sûr, la seule, dans cette campagne des municipales, c’est qu’à sa sortie, et quel qu’en soit le vainqueur, on ne se trouvera pas dans la situation politique ubu[Lire la suite]
Ne dîtes plus censeur, mais "lecteur en sensibilité"…

Ne dîtes plus censeur, mais "lecteur en sensibilité"…

              La littérature doit-elle se soucier de ne point heurter la sensibilité des lecteurs ? Aux EtatsUnis, le sujet fait débat et pour évi[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio