Contre-Regards

par Michel SANTO

L’indécente « retraite chapeau » de monsieur Huchon ?!

huchon


Il y a trois jours, à propos de la rémunération de Carlos Ghson, je faisais observer que « dans une société où il est demandé des sacrifices financiers à chacun, ces revenus aux sommets vertigineux apparaissent comme des contre-modèles d’exemplarité. Pour ne pas dire  de décence. » Aujourd’hui, je lis dans « le Monde » que  Manuel Valls aurait promis à l’ancien patron socialiste de la région Île-de-France, Jean Paul Huchon, contraint de renoncer à briguer un quatrième mandat après l’entrée en lice de Claude Bartolone pour lui succéder aux élections régionales de décembre 2015,  la présidence de  l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer). Un poste qu’il pourrait occuper dès le 20 juin, date à laquelle le mandat de l’actuel patron de l’Arafer, Pierre Cardo, prendra fin.

Ainsi, à 70 ans, monsieur Huchon, qui touche déjà une très confortable retraite d’ancien président du Conseil régional d’Ile-de-France,  en six ans, gagnerait 888 000€, sans compter évidemment les avantages en nature: voiture de fonction, gratuité des chemins de fer, notes de frais, etc… Une confortable « retraite chapeau » pour laquelle, à gauche, pourtant, aucune voix ne s’élève pour s’en indigner alors qu’aucune ne manque quand il s’agit  des rémunérations des grands et « petits » patrons, toujours considérées comme « scandaleusement » élevées – certaines l’étant il est vrai…

Une nomination qui n’est cependant pas faite. Selon Le Parisien, en effet, sa présidence passée du Stif (Syndicat des transports en Île-de-France) pourrait justement «entraîner quelques incompatibilités juridiques». S’il en était ainsi, le droit pallierait heureusement un défaut de vertu, ou de morale, dont s’exonèrent trop souvent ceux là même, parmi nos élus, qui ne cessent pourtant d’en donner à tous les autres…


Paroles d’HuchonPour lui, la politique, c’est fini. « J’y ai croisé tellement de traîtres, de médiocres et de connards. Sauf Rocard ! » Pas très glorieux non plus…

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Didier

    |

    C’est normal. « Çavamieux » 1er avait indiqué que c’était la finance qui était son ennemi, pas ses copains du PS….

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Le 9 Décembre, j'écrivais ceci sur ma page Facebook : "Dans ma petite ville de Narbonne, samedi dernier, des flammes devant l'entrée de la sous-préfecture – située elle-même face au commissariat d[Lire la suite]
LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

Quelques remarques, en vrac, pour m’aider à comprendre quel sens à donner à ce mouvement dit des « Gilets Jaunes » ("GJ") 1) De la taxe carbone à la démission de Macron, ce mouvement de révolte, b[Lire la suite]
Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Comme dans toute crise sociale et politique de grande ampleur, les éléments d'une sortie positive, au sens d'un ajustement profitable à tous des rapports entre les citoyens et leurs représentants,[Lire la suite]
Gilets Jaunes : l'Aude en marche vers des solutions d'apaisements...

Gilets Jaunes : l'Aude en marche vers des solutions d'apaisements...

Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche. [Lire la suite]
Domaine de Céleyran : un scandale politico-financier !

Domaine de Céleyran : un scandale politico-financier !

      Fin scandaleuse de l'un des projets de parcs régionaux d'activités économiques voulu par Georges Frêche sur le domaine de Céleyran  (330 ha) situé sur le territoire de [Lire la suite]
Au Grand Narbonne, le feu couve encore sous son crématorium…

Au Grand Narbonne, le feu couve encore sous son crématorium…

      C'était jeudi au conseil communautaire ! Comme prévu la délibération à l'ordre du jour portant création d'un deuxième crématorium a mis le feu aux poudres. Le groupe d'[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :