Contre-Regards

par Michel SANTO

Mao, place des Droits de l’Homme!

261299026.jpeg

 

 

 

 

L’édification d’une statue de Mao commandée par Georges Frêche, installée mardi dernier sur la place du XXe siècle dite des « Grands Hommes », suscite l’admiration des notables socialistes régionaux. A l’instar de Jean-Pierre Moure, président PS de la communauté des agglomérations : « Les idéologies représentées sur la place sont toutes des idéologies de libération, de conquête des droits, malgré leurs parts d’ombre.  Le fascisme et le nazisme sont la négation même de liberté. Mao a effectivement causé des millions de morts mais il a aussi joué un grand rôle dans la montée en puissance de la Chine au XXe siècle. » Fermez le ban ! Ainsi à 50 ou 60 millions de morts au lieu de 80, le communisme serait présentable. Ce que ne veulent pas voir et penser nos tartuffes régionaux, c’est que, sans le crime, le plan de réorganisation totale de la société par les communistes était tout simplement impossible.Et qu’à statufier Mao en place de Montpellier, c’est le crime qu’on glorifie…

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    pierre viet

    |

    Les gens de gauche m’inspirent beaucoup de tristesse.Glorifier Mao je ne pensais pas cela possible. Mais si avec eux tout est possible !

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Et cela démontre l’immunité morale, idéologique et politique dont ils jouissent auprès de tous les détenteurs du ” pouvoir symbolique “, comme dirait Bourdieu!. Petite expérience de pensée:
    imaginez ce genre d’initiative prise par un maire communiste…et c’était la curée, si je puis dire…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine ?

        Qui pense encore à nos 13 soldats morts il y a quatre jours à peine dans une opération de combat menée contre nos ennemis djihadistes ; qui pense encore à leu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :