Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne : Dans son “parc des expos” on y boit l’apéro !

Les parcs des expositions ont pour vocation première d’accueillir des rencontres professionnelles (congrès, séminaires, réunions) et des manifestations commerciales (salons professionnels ou grand public, foires). Ce sont des équipements “structurants” pour un territoire, des vitrines importantes pour accroître leur rayonnement. Ce que veut être celui du Grand Narbonne et qu’illustre sa programmation d’une rare et extravagante originalité. Ainsi, du 31 mai au 2 juin, durant le week-end de l’Ascension, la Narbonnaise va présenter une image entreprenante par le moyen, audacieux, d’un renversant, si je puis dire, salon de l’Apéro. Une première mondiale où plateaux de fruits de mer et de charcuterie, boissons anisées, boules de pétanque et chaises longues seront présentés, de fait, comme de puissants attracteurs économiques. On se gondole ! Précédés d’évènements tout aussi culottés comme un salon du Tatouage et une exposition de Dinosaures, on mesure ainsi combien ce Parc est devenu au fil du temps une « boîte « fourre-tout » qu’on emplit de bric et de broc pour remplir des caisses toujours à moitié vides. Ce qui n’est pas rien, si je puis dire, mais qui est très loin, on en conviendra, de sa vocation première ! La séduisante vitrine n’aura donc vécu qu’au temps de sa conception, dans les bureaux de ses promoteurs. Et l’image rayonnante et attractive de Narbonne et de son territoire, qui n’a plus besoin de lui, avec… 

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Martinez

    |

    Et pourtantMichel ce Parc des Expositions est parfait pour y organiser la foire aux Ànes , notre ville est bien placée pour y remporter le premier prix.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      ??? Croyez-vous que sa jauge soit suffisante ?

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

"Franchement, Michel ! à quoi bon tout ça !", me disait aussi une petite voix…

    Recommandant la lecture quotidienne d’une ou deux « pensées » de La Rochefoucauld ou de La Bruyère pour exercer sa lucidité et ne point être dupe de certaines postures social[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :