Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne-Municipales 2020 ! Un projet pour figurer dans les 10 premières villes vertes françaises…

 

 

Réchauffement climatique, transition énergétique, nouveaux usages aussi des coeurs de ville – ce sont de moins en moins des espaces commerciaux, au sens traditionnel du terme – , de la part des résidents permanents, comme des touristes, notamment, contraignent les élus à penser la ville (et y vivre) autrement. Fini, en effet, les lourdes et budgétivores politiques d’aménagement, obsolète un modèle développement fondé sur la création de zones commerciales et pavillonnaires à leur périphérie, avec pour conséquence un étalement urbain source d’externalités négatives — dégradation environnementale, surconsommation d’énergies, pollution, laideur des entrées de ville, etc. Le temps presse à présent et il convient de rompre au plus vite avec ces dynamiques urbaines et sociales. Nos villes, et leurs centres, la mienne en particulier, seront à l’avenir plus vertes, plus douces (en mobilités), plus aérées et plus belles… ou étoufferont sous la pression de tous les effets environnementaux et sociaux néfastes induits par la continuation des politiques conduites depuis les années 70-80.

Pour ce qui me concerne, c’est au regard de ces orientations et des cahiers des charges que leurs programmes présenteront que je déciderai d’apporter mon soutien, ou pas, aux différentes listes en compétition lors des prochaines élections municipales. L’idéal, évidemment, serait que toutes en fassent le coeur de leur projet municipal ; ce qui démontrerait de leur part une claire conscience des enjeux, un souci de l’intérêt général et du long terme et un réel désir d’anticiper les mutations auxquelles nos villes vont devoir faire face… De sorte que le choix d’une équipe pour le mettre en oeuvre ne porterait que sur des détails et la qualité et l’expérience des candidats en présence…

Alors faisons une petite expérience de pensée et imaginons, par exemple, que l’objectif collectif visé par les équipes en compétition soit de faire de Narbonne une des 10 premières villes vertes du pays. Eh bien, les chiffres disponibles (surface arborée par habitant, notamment) suffisent à montrer, contrairement à ce que pense l’opinion commune (élus compris) l’ampleur de la tâche à accomplir — ne serait-ce que pour rivaliser avec les villes voisines…

 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Avatar

    Antoine

    |

    Cher Mr Santo,
    Il y a quelques mois, j’ai écrit à Mr Mouly pour lui soumettre une idée. Chaque fois que je passe devant l’hôpital de la ville, je “rêve” de voir Narbonne enfin se doter d’un véritable parc en centre ville. Il suffirait d’agrandir le jardin des martyrs déjà existant en prenant l’espace occupé par le parking en surface en face l’hôpital, et en créant en même temps un parking souterrain en dessous du jardin. On pourrait même annexer à ce jardin la petite placette qu’il y a avec le terrain de pétanque en face l’école Arago sur le Boulevard Lacroix.

    La ville comme vous le dites fort bien a très peu d’espaces verts, le plus grand en centre ville est ce jardin qui ne doit même pas faire un hectare. Un scandale pour cette ville. Nous avons tellement de retards dans ce domaine. Ce serait une magnifique occasion de créer enfin un véritable parc en centre ville, et d’un autre côté d’avoir enfin un grand parking pour l’hôpital (inutile de revenir ici sur les gros problèmes de stationnements de ce quartier et de l’hôpital). Sans parler de l’attrait touristique que cela pourrait avoir pour la ville.

    J’ai donc écrit à Mr le maire, et c’est sa directrice de cabinet (ou son adjointe je ne me rappelle plus) qui m’a répondu. Elle m’a d’abord dit (NE RIEZ PAS) que la ville avait assez d’espaces verts comme ça, les bras m’en sont tombés, je pense que cette dame n’est jamais sortie de Narbonne pour dire de telles âneries…Une ville comme Albi de même taille que Narbonne a un parc sublime en centre ville par exemple. Elle m’a ensuite dit que ce projet serait trop coûteux pour la ville, ça je peux l’entendre.

    Bref, tout ça pour vous dire qu’avec les foudres de guerre que nous avons ici (et je mets les oppositions dans le même sac), une Narbonne verte n’est pas prête de voir le jour…

    Salutations,

    Reply

    • Avatar

      MARTINEZ

      |

      Bonsoir à tous. Nous sommes tous d’accord pour une Narbonne verte et propre ,encore faut-il en accepter l’idée . Le problème vient du fait que nos idées se heurtent à ceux qui n’en ont pas. Pour répondre à Antoine (anonyme ,dommage)un parking souterrain au Plan St PAUL, est une fausse bonne idée qui revient régulièrement. Tout le secteur de St Paul jusqu’à la rue Rabelais était un cimetière Romain dont nous devons conserver les vestiges.

      Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    Bonsoir ! Il y a longtemps que cette idée-projet est sur la “table”, mais jamais étudiée sérieusement. Les diverses majorités invoquant en sous-sol des vestiges romains qui bloqueraient sa réalisation. Argument dont j’attends toujours les preuves matérielles. Autre projet, la réalisation entre l’Espace de Liberté jusquà la rive droite de la Robine à hauteur de Narbo Via, d’un parc de détente et de loisirs végétalisé etc…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtim[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :