Contre-Regards

par Michel SANTO

“Occitanie” : une Assemblée des territoires pour rien ! | Contre-Regard.com

assemblee_des_territoire_3


C’est à  L’École des Mines d’Albi, vendredi dernier, que la présidente Carole Delga accompagnée de sa vice-présidente Sylvia Pinel et du président du Bureau de l’Assemblée Gérard Onesta, a officialisé la naissance de l’Assemblée des Territoires. 158 représentants issus de 61 territoires divers ( EPCI, PNR …), étaient donc rassemblés pour s’entendre dire « que ce sont les territoires qui la  – madame Delga – guideront dans sa politique… qui resteront les maîtres d’œuvre à l’égard de leurs projets etc… ».

Une enfilade de truismes, au milieu de fadasseries  du style : « … la première pierre d’un dispositif visant à promouvoir le dialogue et la proximité… ; appliquer non plus une logique descendante mais ascendante… ; favoriser le vivre-ensemble et l’innovation… » portées au plus haut de l’intelligence collective régionale par un Gérard Onesta lyrique qui n’hésite pas à présenter cette création institutionnelle comme : « un moment historique : le législateur nous regarde et si ça marche, ça pourrait être inspiré ailleurs. » On admirera au passage la beauté grammaticale de sa fin de phrase ! Madame Pinel n’était pas en reste dans le n’importe quoi rhétorique, qui s’est fendue, si je puis dire, de cette magnifique  perle et de son :  « espoir d’efficacité et d’exemplarité pour que cette assemblée puisse se dupliquer dans d’autres régions ». Bref du grandiloquent ridicule pour cacher un machin d’une extrême banalité. En effet, loin d’une innovation à rendre jalouse l’O.N.U elle-même, cette assemblée n’est que la réplique au niveau régional de ce qu’est l’association des maires au niveau départemental. Mais sans personnalité morale ni moyens financiers ni personnels ; en tout cas pour le moment. Le pire qui pourrait advenir serait qu’à l’instar de son ancêtre départemental elle en revendique le même statut ou que la Région, d’autorité, ne le lui donne. Et pourquoi faire, on se le demande ? Déjà, toutes ces intercommunalités  et/ou Parcs naturels régionaux (de compétence régionale) disposent de chartes de territoires et de schémas de cohérence territoriale, notamment – que la loi leur impose d’établir – qui définissent leurs stratégies, à moyen et long terme, en matière de développement économique, d’aménagement, de transports, d’habitat, etc… Tout ce qui est souhaité par les 2 Métropoles, les 18 Communautés d’agglomération et Communautés de Communes de la Région « Occitanie » Pyrénées Méditerranée, est donc sur la « table ». Et je ne vois pas ce qui pourrait être sensiblement modifié de ces stratégies et programmes par une nouvelle instance régionale du type de celle inventée la semaine dernière. On peut même avancer, sans risque de se tromper, que les divers « Schémas Régionaux d’aménagement » – de plus  bornés par le contrat État Région en cours –  que la loi a confié à la Région seront suffisamment larges d’interprétation pour contenir tous ceux déjà mis en place par les intercommunalités. Bref, dans cet ensemble complexe, ajouter de la complexité en inventant une Assemblée des territoires qui ne servira à rien d’opérationnel, c’est créer de l’entropie supplémentaire dans un système qui a moins besoin de « structures » nouvelles que d’utiliser son “énergie” à en  supprimer ou fusionner d’autres… pour plus d’efficacité et de lisibilité.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Didier

    |

    Malheureusement, dans le cadre des travaux pour la Collectivité unique en Corse “ils” sont en train d’inventer le même bastringue……

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :