Contre-Regards

par Michel SANTO

“Occitanie” : une Assemblée des territoires pour rien ! | Contre-Regard.com

assemblee_des_territoire_3


C’est à  L’École des Mines d’Albi, vendredi dernier, que la présidente Carole Delga accompagnée de sa vice-présidente Sylvia Pinel et du président du Bureau de l’Assemblée Gérard Onesta, a officialisé la naissance de l’Assemblée des Territoires. 158 représentants issus de 61 territoires divers ( EPCI, PNR …), étaient donc rassemblés pour s’entendre dire « que ce sont les territoires qui la  – madame Delga – guideront dans sa politique… qui resteront les maîtres d’œuvre à l’égard de leurs projets etc… ».

Une enfilade de truismes, au milieu de fadasseries  du style : « … la première pierre d’un dispositif visant à promouvoir le dialogue et la proximité… ; appliquer non plus une logique descendante mais ascendante… ; favoriser le vivre-ensemble et l’innovation… » portées au plus haut de l’intelligence collective régionale par un Gérard Onesta lyrique qui n’hésite pas à présenter cette création institutionnelle comme : « un moment historique : le législateur nous regarde et si ça marche, ça pourrait être inspiré ailleurs. » On admirera au passage la beauté grammaticale de sa fin de phrase ! Madame Pinel n’était pas en reste dans le n’importe quoi rhétorique, qui s’est fendue, si je puis dire, de cette magnifique  perle et de son :  « espoir d’efficacité et d’exemplarité pour que cette assemblée puisse se dupliquer dans d’autres régions ». Bref du grandiloquent ridicule pour cacher un machin d’une extrême banalité. En effet, loin d’une innovation à rendre jalouse l’O.N.U elle-même, cette assemblée n’est que la réplique au niveau régional de ce qu’est l’association des maires au niveau départemental. Mais sans personnalité morale ni moyens financiers ni personnels ; en tout cas pour le moment. Le pire qui pourrait advenir serait qu’à l’instar de son ancêtre départemental elle en revendique le même statut ou que la Région, d’autorité, ne le lui donne. Et pourquoi faire, on se le demande ? Déjà, toutes ces intercommunalités  et/ou Parcs naturels régionaux (de compétence régionale) disposent de chartes de territoires et de schémas de cohérence territoriale, notamment – que la loi leur impose d’établir – qui définissent leurs stratégies, à moyen et long terme, en matière de développement économique, d’aménagement, de transports, d’habitat, etc… Tout ce qui est souhaité par les 2 Métropoles, les 18 Communautés d’agglomération et Communautés de Communes de la Région « Occitanie » Pyrénées Méditerranée, est donc sur la « table ». Et je ne vois pas ce qui pourrait être sensiblement modifié de ces stratégies et programmes par une nouvelle instance régionale du type de celle inventée la semaine dernière. On peut même avancer, sans risque de se tromper, que les divers « Schémas Régionaux d’aménagement » – de plus  bornés par le contrat État Région en cours –  que la loi a confié à la Région seront suffisamment larges d’interprétation pour contenir tous ceux déjà mis en place par les intercommunalités. Bref, dans cet ensemble complexe, ajouter de la complexité en inventant une Assemblée des territoires qui ne servira à rien d’opérationnel, c’est créer de l’entropie supplémentaire dans un système qui a moins besoin de « structures » nouvelles que d’utiliser son “énergie” à en  supprimer ou fusionner d’autres… pour plus d’efficacité et de lisibilité.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Didier

    |

    Malheureusement, dans le cadre des travaux pour la Collectivité unique en Corse “ils” sont en train d’inventer le même bastringue……

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :