Contre-Regards

par Michel SANTO

Il faut, Narbonne et Cambrai, les jumeler !

 

 

 

7165767444_f8d227af99.jpg

 

Dans ma petite cité, qui se voit grande et qui n’est pas Cambrai, on distribue des bêtises à toute volée. On y veut battre monnaie et sociocratiser ( !!! ), sous l’égide de « Potes  », dans leur Maison, chapeautés de phrygiens bonnets. A les entendre, c’est une Commune qu’ils voudraient instituer ! La citoyenne Herpe, Vice- Présidente du Grand Narbonne, l’a claironnée en présentant ses vœux au personnel de la Maison de l’Emploi et de la Formation. Cette narbonnaise monnaie  « répond à la volonté du Président et des élus de mettre en place ce système pour lutter contre le capitalisme et tous ses maux! », a-t-elle proclamé. Des sous et des billets pour tuer le capital et ses valets, il fallait y penser ! Nos sans-culottes d’opérette l’ont osé. Les chômeurs du Narbonnais, à dame Herpe, dans sa Maison de l’Emploi, demain, sauront lui rappeler sa naïve envolée et viendront lui chanter sur des airs de Pottier : « Par ici la monnaie ! »

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • viet

    |

    Nos élus se surpassent dans l’inutile, qui coûte au contribuable (du moins à la partie de la population qui paie des impôts).

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

Hier soir, sur TF1, une "nouvelle vie de François Hollande" sans aucun intérêt …

      Hier soir, 20 heures, devant le JT de TF1. À mi-journal, Gilles Bouleau et sa longue et fine silhouette plantée au milieu de son plateau, raide, mais sans trop, juste ce qu[Lire la suite]
Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Jacques Bascou ! Décryptage après son passage sur Radio Barques...

Samedi, nous recevions jean-Claude Julès et moi, sur radio Grand Sud FM, à Radio Barques, Jacques Bascou, le président du Grand-Narbonne. L’occasion de lui demander, entre autres, qu’elles étaient se[Lire la suite]
L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

L’ardoise laissée par Sapin à Macron : 10 milliards à rembourser aux entreprises...

      Monsieur Piketty se répand dans tous les médias pour dire à quel point la réforme de l'assiette de l'ISF est une "faute historique", quand le sieur Sapin exige, lui, qu[Lire la suite]