Contre-Regards

par Michel SANTO

Qui peut croire encore à une primaire de toute la Gauche?

lib (1)


“Le Parti socialiste pourrait modifier ses statuts afin de contourner l’obligation d’organiser une primaire pour désigner son candidat à la présidentielle si toute la gauche n’y participe pas, a déclaré mercredi son Premier secrétaire.” C’est une des “quatre ou cinq possibilités” dont le PS débattra samedi en conseil national, a précisé Jean-Christophe Cambadélis lors de l’émission Question d’Infos, sur LCP. Certainement le scénario le plus probable. Encore que?

Qui peut croire, en effet, à une primaire de toute la gauche. Jean-Luc Mélenchon, a répondu qu’il était déjà candidat et en campagne pour la présidentielle de 2017. Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en grande difficulté, a décidé lors de son congrès, dimanche, de soutenir quoi qu’il arrive un candidat écologiste à l’élection présidentielle de 2017. Et le PCF, qui a tenu son 37e congrès une semaine plus tôt, veut rassembler à la gauche du PS et constituer un “Front populaire et citoyen”.

Difficile, dans ces conditions, d’imaginer une primaire de “toute la gauche”. Le PRG de monsieur Baylet, malgré tout son poids, n’y suffirait pas pour la rendre crédible! Monsieur Placé et Madame Cosse ajouteraient au ridicule. D’autant que François Hollande, qui annoncera ses intentions fin 2016, se prépare à briguer un second mandat. Reste la dissuasion par la “bombe atomique” du jeu des alliances de second tour pour les législatives de 2017. Mais qui n’affecterait en rien un Emmanuel Macron, s’il se décidait à y aller, lui aussi (1).

Avec une gauche divisée à la présidentielle, c’est le risque très élevé en effet d’une déroute historique de la gauche “partisane” à la présidentielle et aux législatives. Et la disparition du PCF et des Verts de la scène parlementaire et politique. Le PS continuera certes à exister, mais dans quel état! La SFIO d’antan?

Le moins que l’on puisse dire est que le climat social et politique du moment, avec la défaite annoncée de la CGT et de ses alliés syndicaux et politiques sur la loi travail, soit favorable à l’idée d’une primaire de toute la gauche, du Front de Gauche au PS, en passant par le PCF et les Verts. Les profondes divisions, vives et durables, qui la traversent, la rende quasiment impossible, alors même que ses divisions rendent sa défaite quasiment certaine.

Quant à une primaire réduite au seul PS, comme en 2011!, qui viendrait entraver la mise en orbite de François Hollande, et au profit de qui, on se le demande: exclue, évidemment! Ou alors à sa main, et pour lui même… pour occuper la scène médiatique pendant deux mois, ne pas la laisser à la seule primaire de la droite. Une petite primaire de la petite gauche en quelque sorte. Celle qui gouverne!


(1) Sondage LCI, hier: Si la primaire devait avoir lieu, Emmanuel Macron apparaîtrait comme le meilleur candidat pour 30% des sondés, près de 10 points devant Manuel Valls. Nouveau signe de désamour en revanche pour François Hollande : le chef de l’État arrive en 6e position avec seulement 7 points.

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

Narbonne ! Municipales 2020 : Transferts politiques croisés et brouillages idéologiques…

  Narbonne. Hôtel de ville.  Nous n’aurons jamais vu autant de « transferts » politiques croisés que dans cette dernière « campagne » des municipales. Impossible ici d’en dresser la liste c[Lire la suite]
Quelques notes prises  au fil des jours…

Quelques notes prises au fil des jours…

    Ai noté ceci : Le 4 février : Toujours du grand Jules Renard, dans son journal : «Il y a des gens qui, toute leur vie, se contentent de dire : « Évidemment ! Parfaitement ! C'est ho[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

Narbonne ! Municipales2020 : la piqure de rappel du PCF à ses électeurs et alliés…

        L’on ne saurait reprocher aux communistes narbonnais de la constance dans l’expression publique de leur stratégie politique. Pour eux, l’apolitisme – le terme apa[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond sentiment d’hostilité envers mes semblables…

Scènes de la vie narbonnaise et d'ailleurs : un spectacle qui réveille toujours en moi un profond se

            Il est 10 heures 30, ce matin. À travers la grande baie de mon bureau surplombant les toits, la place et les rues qui font ma géographie quoti[Lire la suite]
Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio