Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘grandnarbonne’

Chronique de Narbonne. Nos élus aiment les chiffres, pas les comptables…

ambition

Conférence de presse de Jacques Bascou rapportée par Laurent Rouquette dans l’Indépendant de Jeudi 18 Septembre (1). Titre: « Un budget sain pour le Grand Narbonne ». Soit! Mais on apprend dans le texte que ce qui est  présenté comme une maîtrise de la masse salariale est en réalité une absence de contrôle des charges de personnel. Curieuse maîtrise, pour un vrai relâchement! Elles augmenterons en effet de 4% – 1% pour le recrutement, 3% pour des hausses de traitement, mécaniques. Et Jacques Bascou de justifier ainsi cette hausse: « le personnel, ce sont des services au public qui ne peuvent pas être réduits de manière uniquement comptable ». Autrement dit, les services au public étant par nature en croissance constante, pour ne pas dire infinie; et les élus n’ayant pas de comptes publics à rendre à leurs administrés, n’étant pas des comptables, les charges de personnel ne sauraient qu’augmenter. Problème! Les communes membres du Grand Narbonne raisonnent de la même façon et augmentent elles aussi leurs dépenses de personnel, bien que les 3/4 des compétences et des agents qui vont avec aient été transférés à l’Agglo. Cherchez l’erreur!

Le Grand Narbonne ! Fin de partie et majorité élargie pour Jacques Bascou …

grand NarbonneDimanche dernier, je concluais mon billet relatif à l’élection du Président du Grand Narbonne par cette phrase : ” De ce point de vue, la seule question en suspend est de savoir si le maire de Leucate et ceux qui le suivent au Grand Narbonne seront des acteurs passifs ou actifs dans le processus en cours pour l’élection de Jacques Bascou à la présidence de la communauté d’agglomération … “

Aujourd’hui, mercredi 9 avril, la question ne se pose plus et Jacques Bascou est assuré d’une majorité élargie .

Monsieur Py, pour toutes les raisons que j’ai déjà exposées, et à laquelle s’ajoute le fait que les amis de Didier Mouly et les siens n’auraient de toute façon pas eu de majorité au Grand Narbonne , sera donc un acteur engagé dans la nouvelle présidence de J. Bascou, et son exécutif. On le voyait mal , en effet, rester à côté , encore une fois, de l’exécutif de la communauté d’agglomération et regarder ainsi passer les nuages … Le débat est désormais clos ! Et mon scénario du 26 mars , déjà ici exposé, réalisé … Clap de fin ! PS : J’autorise la presse locale à ne pas citer ses sources et s’inspirer de ce billet pour demain ou après demain en faire un scoop !

Narbonne! municipales 2014 : une campagne peut en cacher une autre !

À plusieurs reprises, dans mes billets relatifs à cette campagne des municipales narbonnaise, j'ai regretté qu'il n'ait jamais été fait ne serait ce qu'allusion à la communauté d'Agglomération du Grand Narbonne et à la nécessaire compatibilité des programmes affichés au plan municipal avec les compétences de cette intercommunalité . Pour deux raisons de bon sens . La première est que nous allons élire dimanche prochain des conseillers municipaux et des conseillers communautaires en déposant le même bulletin dans l'urne ; la seconde, essentielle évidemment, parce que tous les grands programmes structurants le quotidien et l'avenir de Narbonne sont de la compétence du Grand Narbonne. On ne va pas en faire ici la liste exhaustive , mais la création , l'aménagement et le développement de zones d'activités économiques ; la collecte et le traitement des ordures ménagères; la gestion de l'eau et de l'assainissement ; les grands équipements culturels et sportifs; les transports ; l'aide aux entreprises … c'est elle, et elle seule ! De sorte que l'on peut dès à présent s'interroger sur une question occultée pendant toute cette campagne. Cette question, la voici : qu'adviendrait- il des projets annoncés par les deux derniers prétendants susceptibles de gagner dimanche – ceux qui relèvent de la compétence de l'agglomération – , si, par hypothèse, le prochain maire de Narbonne, n'était pas élu aussi à la présidence de l'Agglomération ? Jacques Bascou réélu, et le rapport des forces au niveau de l'agglomération guère modifié, sinon à la marge, la question ne se posera pas pour sa présidence au Grand Narbonne : et il l'occupe déjà ! Le risque de divergence programmatique est donc nul . La question ne mérite d'être posée en effet que dans le cas de figure où son adversaire l'emporterait … Et là , ça devient bigrement compliqué, très compliqué … Explications ! J. Bascou , même privé du fauteuil de maire, battu de peu, conserverait tout de même son mandat de conseiller communautaire et rien au plan juridique et technique ne pourrait l'empêcher, minoritaire à Narbonne, de prétendre à la Présidence du Grand Narbonne , l'obtenir et piloter les grands projets narbonnais ! De ce qu'on connaît du rapport des forces dans cette instance, où ne joue pas que le seul clivage gauche droite , j'imagine assez que ce scénario soit déjà sur la table. Si je pose cette hypothèse assez baroque, c'est pour " faire image " et bien faire comprendre qu'il n'y aura pas dimanche prochain de liens d'automaticité entre un nouvel entrant à l'hôtel de ville de Narbonne et la présidence de l'agglomération. Dans le passé à Bordeaux, la ville centre de la communauté urbaine, par exemple , son maire , Juppé, n'a pas été élu à la présidence de cette intercommunalité , c'est son opposant socialiste d'une petite commune périphérique qui l'a obtenue ! Il n'est pas besoin d'en rajouter, pour mesurer à quel point une campagne , comme un train, peut en cacher une autre …

NB : article modifié le même jour à 22 heures : l'avant avant dernière phrase a été rajoutée … afin d'être mieux compris

Narbonne! municipales 2014 : une campagne peut en cacher une autre !

Articles récents

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

Scène de la vie narbonnaise… (et d'ailleurs) : Cet homme va toujours ainsi…

    Je ne le connais pas. Il doit avoir mon âge. Disons qu’il est dans un temps où les nuits sont courtes. Quand je le croise dans la rue, il siffle. Des airs joyeux. De sa compositi[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

Narbonne ! Municipales2020 : "La ville de demain se dessine à l'entrée Sud" ! Vraiment ?

  La Une de l’Indépendant de ce jour est consacrée à la visite, effectuée hier, du quartier en construction des Berges de la Robine par le président national de la Fédération Française du Bâtim[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

Narbonne ! Municipales2020 : Acte 2 de "mon" programme municipal…

        Après un premier billet : "Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !" (ici), poursuivons donc notre réflexion sur les grandes options d’a[Lire la suite]
Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

Des combats de pets sur les réseaux sociaux...

    Nicolas Bouvier, dans « Les chemins de Halla San », note que « les trois divinité de l'île de Chedju (Corée du Sud) s’appellent Ko, Yang, et Puh. Puh, comme on le devine à l’oreill[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

Narbonne ! Municipales2020 : À mon tour d'entrer en campagne !

    Laissons de côté, pour le moment, le nombre d’arbres ou de trottinettes par habitant (je plaisante), pour nous intéresser à ce qui me semble, s’agissant des politiques environnem[Lire la suite]
Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

Dimanche : Quelques notes prises à la volée, et en passant…

    Novembre ! Dimanche 17. Je déteste cette expression : "A ne manquer sous aucun prétexte". Elle clot toujours une invite à voir une expo, un film ; lire un livre, goûter un vin ;[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio