Articles marqués avec ‘Les Ayguades’

Vider les lieux !

 



Hier après-midi, j’ai procédé au nettoyage de printemps autour de ma « cabane » : ai ratissé le gravier, planté de jeunes géraniums, taillé les branches des lauriers abimées par le vent, constaté l’apparition d’abondants bourgeons sur le mûrier platane, vérifié la bonne santé de l’ipomée, effacé les images, les commentaires, les mots et phrases entendus et lus, ici ou là, les livres aussi ; ai pris le chemin qui mène à la plage, me suis adossé à un rocher, ai regardé la mer, respiré l’air du large, écouté le bruit des vagues…

 

 

 

Ce pays, le mien, n’est pas un pays de cartes météo ou de « cartes postales »sur papiers glacés…

   

7 heures 08 ! Admirer ce superbe lever de soleil, tourner le dos à la mer et m’élancer en direction de la Vigie de la Clape ; prendre un peu de hauteur de vue et goûter pour le moment cet air marin qui vient de se lever ; suivre le vol d’une petite troupe de canards sauvages ; aimer ce léger voile de brume qui couvre en partie le massif du même nom – en adoucit les formes sévères. Et oublier tout le reste : ne serait-ce que deux, trois heures durant. Dans la matinée, à coup sûr, le vent va changer de direction : il tournera au Nord Ouest et soufflera en rafales – Il fera très chaud. J’habite un pays en effet où il tourne sans cesse, épuise le catalogue de ses nombreuses identités, où il prend à contre-nez ceux qui n’y prennent garde et les gens de passage. Ce pays est un pays au climat rude, loin des images de cartes météo ou de cartes postales sur papiers glacés vendues par nos promoteurs touristiques et les industriels du loisir programmé. De cette rudesse on peut en voir les marques sur les arbres et les rochers du paysage que je parcours en ce moment ; sur certains visages aussi, de plus en plus rares, toutefois, qu’on peut entrevoir, parfois, au coin d’une rue, sur la place d’un village. Des visages pittoresques diront d’autres : l’ignorance et la bêtise confondues.

Le Massif de la Clape et le plan d’eau des Ayguades absurdement et laidement griffés…

   

@michelsanto

     

Dernier et magnifique « geste » économico-touristique et environnemental, à la veille d’élections cantonales et régionales, dont les promoteurs privés et publics peuvent être très fiers. Une griffe d’acier, il y en aura d’autres du même genre, qui honore l’austère beauté du massif de la Clape et donne enfin à la station de Gruissan tout entière la signature artistique qui jusqu’ici lui manquait… Merci !

Conversation d’après confinement avec mon ami Joseph au café de la Paix de Gruissan…

       

Nicolas de Staël 1953.

   

Bien que Joseph ai décidé de ne plus se laisser atteindre par les vagues d’infos qui nous tombent incessamment sur la tête et nous noient le cerveau, il ne pouvait échapper cependant à son petit bain quotidien dans cet océan de nouvelles terrifiantes et d’une abyssale niaiserie, où surnagent parfois de trop rares et stimulantes réflexions et quelques bonnes et saines vérités, me disait-il.

Articles récents

  • Un dimanche pas comme les autres…
    Di.26.6.2022 Quand je suis entré dans sa chambre, je l’ai trouvée assise sur son fauteuil lisant un de ces ouvrages à la reliure cartonnée d’une collection destinée aux enfants : « Le petit lion […]
    2 commentaires
  • Les Français au divan !…
          Ve.24.6.2022 Dans mon département, l’Aude, ses habitants se sont réveillés un lundi matin avec trois députés RN. Et depuis, comme partout ailleurs dans ce pays, sonne un même […]
    2 commentaires
  • Le jour du solstice d’été fut sans lumière…
        Entre le grau des Ayguades et la plage des Chalets, la mer grondait, l’air était poisseux et les nuages bas, noirs, bouchaient l’horizon et couvraient la Clape. Tout était gris. L’écume […]
    2 commentaires
  • Deux, trois remarques sur les législatives 2022 dans l’Aude, et ailleurs…
      Lu.20.6.2022 Dans mon département : l’Aude, sur les trois députés sortant LREM, seul celui de la deuxième circonscription (celle où je vote) Alain Perea, était en lice au second tour face à un […]
    4 commentaires
  • Des chats et des hommes !…
        Sa. 6..6.2022 Quand j’ai été interpellé par cette dame d’un âge moyen fraîchement permanentée et bourgeoisement mise dans ce hall d’entrée d’un magasin alimentaire, j’ai tout d’abord […]
    2 commentaires