Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘UMP’

« UMPS » : 101, FN : zéro, ou la prophétie auto-réalisatrice du Front national, par Gérard Grunberg…

imgres« À force de dénoncer l’existence de « l’UMPS », le Front national a fini par lui donner une consistance réelle. Non pas – ou pas encore – au niveau des stratégies des partis mais au moins, et clairement, au niveau de l’électorat. Si ce parti n’a gagné aucun département dimanche dernier et seulement une soixantaine de sièges sur environ 4000 – soit 1,5% –, malgré ses réelles performances en voix, c’est que s’est formé contre lui un large front électoral.

Chronique de Narbonne. Premier tour des départementales: rapide analyse sur l’Aude et Narbonne!

aude-elections-le-ps-en-force-le-fn-present-dans-tous-les-ca_532633_516x343

Le Front national (33,66%) est en tête au premier tour des élections départementales 2015 dans l’Aude, ce dimanche 22 mars. Il devance le Parti Socialiste d’une courte tête (32,13%) et le Front de gauche arrive en troisième position (9,58%). Les candidats divers-droite du « Groupe des Élus Responsables » obtiennent 8,89% des suffrages exprimés, seulement.

Une victoire incontestable du FN, qui s’implante dans des secteurs ruraux où la Droite n’existait pas, et une défaite toute aussi incontestable de l’UMP et de ses alliés, qui fait, toutefois, plus que résister au FN dans les seules Corbières-Maritimes – Leucate, Port-la-Nouvelle, Sigean – sans doute grâce à la personnalité de son binôme, et plus précisément, celle du maire de Port-la-Nouvelle Henri Martin, arrivé en tête devant le FN, le PS étant éliminé pour le second tour. Le PS, lui, au bord d’une rupture historique, sauve l’essentiel, si je puis dire, dans des « terres » qui « virent », au fil des élections, au bleu sombre, sur les deux « lignes » structurantes de ce département:  Carcassonne-Lézignan-Narbonne, d’une part, et, l’ensemble du littoral audois , d’autre part…

Sur Narbonne, amère déconvenue pour Didier Mouly et ses candidats, qui visait le grand chelem! Condamné à des triangulaires difficiles sur les cantons 2 et 3, et éliminé du second tour sur le 1, tout est envisageable; une victoire à l’arraché, comme une défaite au profit du PS, qui semble disposer d’une réserve de voix importante du côté du Front de Gauche, et qui pourrait bénéficier, paradoxalement aussi, de la dynamique du FN au premier tour…

L’UMP et le PS, surtout, doivent revoir leur offre, leur marque et leur « logo »…

David-Dominique-Le-Marketing-Politique-Livre-862268382_ML

Dans une de mes récentes chroniques narbonnaises, j’observais que les grandes « marques » politiques n’avaient plus, pour reprendre une image boursière, la côte. Leurs représentants, sur le marché électoral de gauche et de droite, tentant de maintenir leurs parts de marchés avec des « accroches » publicitaires aux contours flous. Avec, comme effet paradoxal, l’affirmation de l’image, et de la marque, du « nouvel entrant », à savoir le FN de Marine le Pen. Cette situation est évidemment le résultat, pour les partis dits de gouvernement, d’une « identité »,  commerciale -qu’on me pardonne le qualificatif – perdue. Les « clients » de ces partis, ne se reconnaissent plus, ou mal, en effet, dans l’offre qui leur est présentée; une offre, pour ne prendre que les seuls exemples du PS et de l’UMP, qui, dans l’exercice du pouvoir, se révèle vite n’être que de la « fausse » publicité. Car il y a des limites au théorème de Talleyrand selon lequel: « En politique, ce qui est cru devient plus important que ce qui est vrai. »

marketing-politique

Il y a donc urgence à ce que soient redéfinis leur « produit », leur « marque » et leur « accroche » s’ils veulent encore exister et se rendre utile sur le marché politique et électoral.

En plaçant le FN au centre du combat électoral, Manuel Valls signe la fin de l’hégémonie politique et intellectuelle du PS et de la vieille gauche…

imgres

Manuel Valls fait des élections départementales celles de la seule lutte contre le FN. Si la menace est sérieuse, on peut néanmoins s’interroger sur le sens politique de sa stratégie. On aurait pu s’attendre, en effet, à ce que le premier ministre, sa majorité, le PS et ses alliés défendent la politique et les actions que le gouvernement met en oeuvre, sous l’autorité de François Hollande. À tort ou à raison, peu importe, sous le quinquennat, les élections intermédiaires valident ou pas la politique de l’exécutif. Il est donc clair que Manuel Valls, en déplaçant, l’axe de la campagne sur le seul terrain de l’affrontement « moral » avec le FN, fait l’amer constat que le combat idéologique et politique sur le bilan gouvernemental, depuis 2012, est perdu.

Sortir de « l’hypocrisie nationale » et de ses dangers! Un devoir national.

hypocrisie

Comment faire semblant de l’ignorer, ce dernier sondage de l’IFOP pour le « JDD » de ce dimanche 15 février ? Le parti de madame Le Pen est crédité de 29% d’intentions de vote, et l’UMP et le PS, seraient, l’un et l’autre, devancés, lors des élections départementales des 22 et 29 mars. Et comment s’en étonner surtout à voir les rayons «politique» des grandes et petites librairies emplis de livres à son sujet, les médias écrits, audios ou télés saturés de commentaires et de polémiques sur sa dangerosité , et les partis dits de gouvernement fuir les graves questions qui préoccupent la France et les français en « lepénisant » la sécurité, l’intégration etc…

Articles récents

Européennes, municipales  : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

Européennes, municipales : les filets jaunes de la tromperie sont lancés !

L'humeur du pays est jaune fluo ; la mienne est plutôt noire. Entendre des candidats, lors de la campagne présidentielle, expliquer qu’il faut une taxe carbone et les voir, aujourd'hui, lancer leurs [Lire la suite]
Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Petit retour sur le dernier Radio Barques avec Didier Mouly, invité…

Dans la dernière édition de Radio Barques, sur Grand Sud FM, nous recevions, en invité, le maire de Narbonne, Didier Mouly. Pas de surprise au plan politique ! Il a toujours dit qu'il serait candidat[Lire la suite]
Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Les "lumières" indiscrètes de Jacques Molénat sur les francs-maçons du Midi…

Jacques Molénat, qui vit et travaille à Montpellier, vient de nous livrer son dernier ouvrage : "Voyage indiscret chez les Francs-Maçons du Midi". Un milieu que cet ancien journaliste connaît bien[Lire la suite]
La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

La presse ! Chronique d'une mort annoncée ?!

          Bernard Lecomte note dans son blog qu'aux Etats-Unis, sur les 3.143 comtés qui composent le territoire, plus de 2.000 n’ont plus de quotidien local,[Lire la suite]
Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

Madame Delga nous offre un menu racoleur, lourd et indigeste…

      Il y a des jours où l’envie me prend d’envoyer à mes élus régionaux aux manettes de l’Occitanie une bien belle et bien grosse tarte aux pignons sur la tête (symbolique,[Lire la suite]
Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

Le bal masqué des municipales à Narbonne sera aussi celui du Grand Narbonne…

            Samedi, nous recevions à Radio Barques Édouard Rocher, le maire radical de Coursan, (en même temps de gauche et de droite, depuis la fusion du[Lire la suite]