Contre-Regards

par Michel SANTO

Au carnaval de Narbonne, on ne brûle ni roi ni salle multimodale, hélas !

Cliquer sur l’image pour l’agrandir !


Demain dimanche, « Carnaval » ! Oh pas celui venu du fond des âges où le « désordre social », la critique politique, l’inversion des hiérarchies de pouvoir étaient le moyen, à la fin de l’hiver, de « purger » les tensions d’une communauté pour en retrouver, les beaux jours revenant, les normes sociales établies. Pratiques païennes reprises en partie par l’Église romaine, à l’entrée du cycle des 40 jours de Carême comme le montre l’exemple des Fallas de Valence. Un formidable mélange de rituels religieux et profanes, dans lequel sont honorés des saints et brûlés, dans tous les quartiers de le ville, les « idoles » et emblèmes de notre temps : stars du cinéma, hommes politiques, dollar etc…

Rien de tout cela dans ma petite ville qui, bourgeoisement, se contente d’assister à un pépère défilé costumé, comme dans beaucoup d’autres cités de la région, à l’exception notable de voisines proches comme Limoux ou Cournonterral… Ce n’est toutefois pas de ce sujet dont je voudrais vous distraire aujourd’hui, mais d’une autre forme de carnaval, ou de cirque, entendu dans un sens beaucoup plus extensif. Celui du spectacle que nous offre, depuis des mois, notre premier magistrat, avec le totémique projet politique de son mandat : la création d’une salle multimodale à 20 millions d’euros sur l’emprise du parc des Sports et de l’Amitié. Et pour lequel il a choisi cette veille de dimanche carnavalesque pour nous expédier une lettre ouverte datée  du 24 février, dans laquelle il demande au Président de l’Agglo de créer une structure indépendante pour assurer la gestion quotidienne de la future salle multimodale et du Parc des Expositions – Reconnaissant ainsi, au passage, que la vocation de cette salle était de nature économique, et donc de compétence Grand Narbonne, alors qu’il n’a cessé d’affirmer, jusqu à ce jour, qu’elle serait consacrée au sport et aux spectacles, de compétence municipale !… Bref ! une charlottade, de saison, qui démontre encore une fois l’impréparation de l’équipe au pouvoir, dans une affaire où des millions d’euros et l’amputation d’une partie importante du « poumon vert » que représente le parc des Sports, sont en jeu. Voilà qui, dimanche, aurait incontestablement mérité, pour en revenir à mon propos initial, d’être représenté en tête de gondole du carnaval. J’imagine assez bien une salle en résine vinasse, comme la célèbre amphore d’entrée de ville, dans le style architectural écossais, et son roi, sur un char tiré par une petite légion romaine – je sais, le thème est le Moyen Age, mais la salle est aussi prévue pour le club de volley les Centurions !  Faute de mieux, une troupe de Robin des Bois soucieux de défendre l’intégrité du Parc des Sports et de l’Amitié semble elle décidée à donner, s’y je puis dire, enfin, un peu plus de piquant à cet aimable carnaval narbonnais… À dimanche donc ! et à vos arcs !

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (3)

  • Dengis

    |

    Où est passé notre Carnaval d’antan avec son humour et son impertinence ? Ses chars majestueux et ses costumes originaux portés par des dizaines de figurants ? Ce qu’il nous est donné de voir est bien médiocre pour une ville comme Narbonne…désolant….

    Reply

  • Andrieu

    |

    Surement pas mediocre – mais demander aux gens de Narbonne d’etre volontaire et de participer a fabriquer des chars devient tres difficile – Ou est la desolation ?Nous acceptons tous les benevoles meme vous M .DENGIS – pour nous faire de tres belles caricatures .BON CARNAVAL

    Reply

  • Dengis

    |

    Pour le carnaval que l’on avait fait renaître, nous avions une solide équipe qui a travaillé et assuré une prestation de qualité pendant des années, on a tout fait pour nous décourager et nous avons fini par démissionner…triste…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

Alain Perea se tire une balle dans le pied !

  Narbonne, vendredi 23h 30   Depuis ce matin, Alain Perea se fait tirer comme un lapin sur les réseaux sociaux. À ses trousses, des milliers de "fusils" venus des quatre coins du[Lire la suite]
Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

Vu d'Aude, monsieur Mélenchon, vous m'êtes apparu comme un homme sans principes et sans valeurs…

        Vu d'Aude, encore traumatisée par les catastrophiques évènements subis au début de cette semaine – une Aude, en certains de ses endroits, dévastée, où des famille[Lire la suite]
Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

Dans l'Aude, le tragique et la douleur ont fait brutalement irruption…

      Narbonne, le 16 octobre à 13 heures Depuis hier soir, ne me quitte plus ce sentiment du dérisoire et de l'insignifiance  de la "vie" politique telle que la rapportent [Lire la suite]
La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

La branlée du RCNM à Valence fera-t-elle réfléchir les "Socios" et les "autres"…

          "Sucette", le gourou des Socios du RCNM, a beau s'en "beurrer les noisettes", sortir la lame et pointer son équipe en lui retirant son aide financière, [Lire la suite]
Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

Une prison à Perpignan, mais pas à Narbonne, ni à Lézignan...

        Fin de l'enfumage médiatico-politique sur l'édification d'une prison dans le Narbonnais d'abord, puis le Lézignanais ensuite. L'État vient de s'engager en eff[Lire la suite]
François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande se déplace dans l'Aude sous de tristes auspices…

François Hollande poursuit sa "tournée des popotes" dans les supermarchés et les grands magasins culturels. Parfois des librairies. Il y vend et signe ses "mémoires" quinquennales : "les leçons du po[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :