Contre-Regards

par Michel SANTO

Région LRMP: Régionales2015. De qui donc Jean Pierre Grand est-il “l’idiot utile”?

000_par7719726  

Le sénateur UMP Jean-Pierre Grand, en bon rentier de la politique qu’il est, n’a pas accepté la désignation de Dominique Reynié, pour conduire la liste de la droite et du centre aux élections régionales de décembre prochain, au point de rejoindre celle conduite par Philippe Saurel, dans l’Hérault. S’il s’était contenté de cela, on le laisserait tranquillement à l’avant- dernière place de cette liste à débattre avec ce qu’il lui reste de conscience politique. Mais au lieu de se faire oublier, pour mieux se rendre utile auprès de Saurel, le voilà qui ne cesse de poursuivre de sa vindicte le Reynié en question, en publiant lettres et publications, adressées à Nicolas Sarkozy, sur l’éventuelle inégibilité de ce dernier. Avec le risque, calculé, de faire exploser sa liste et ruiner ainsi sa campagne.

Région LRMP: Régionales2015. Frêchisme! À la recherche d’un temps à jamais perdu…

petit_dictionnaire_du_frechisme_facebook

Pour commémorer le cinquième anniversaire de la mort de George Frêche, le Midi Libre n’y est pas allé, si je puis dire, de main-morte. Entretien de Claude Cougnenc, son fidèle collaborateur, président de “George Frêche l’Association”, avec Manuel Cudel, reportages, diaporama, témoignages, un “Macarel!” de Philippe Palat… Une panthéonisation journalistique en pleine campagne des régionales qui ne manque pas de sens politique. Le premier étant de révéler, en contrepoint, la faible stature politique des prétendants à la présidence de la future grande région. Et ce quoique l’on pense de la personnalité de l’ancien maire de Montpellier et président de la Région Languedoc-Roussillon, de son bilan et de ses options idéologiques.

Région LRMP:Régionales2015. De la démagogie sans limite jusqu’aux limites de l’indécence…

2962834628_34c97cd8b5_b

Coup de gueule, ce matin, à la lecture de l’édition bitteroise du Midi Libre:  “Je suis la seule candidate à avoir dit que je garderai deux hôtels de Région, pour préserver un équilibre sur les effectifs et services, je donnerai des preuves… en ayant toutes les assemblées délibérantes à Montpellier également”. Signé Delga! Une candidate députée à la Présidence de la future Grande Région qui, sans doute, expliquait tout aussi tranquillement, aux électeurs de sa circonscription, avant d’entrer  en campagne, que cette réforme territoriale – votée par elle – était nécessaire afin de diminuer les coûts de fonctionnement du mille-feuilles administratif.

Mes Contre-Regards du 24/10/2015 sur Grand Sud FM. Partie 3 : invité Édouard Rocher, maire de Coursan

 12029609_10205123789640939_121077913677899441_o
Partie 3. Edouard Rocher, nouveau maire de Coursan depuis avril 2014, prend ses marques… et se démarque de son prédécesseur en annonçant comment il voit la gouvernance de sa commune. Il précise aussi en quoi le parti des Radicaux de Gauche, bien qu’allié au PS, tient à réaffirmer ses différences à gauche.
 

Chronique de la Région LRMP. Grande Région, développement économique, emploi…

Capture d’écran 2015-10-25 à 09.30.30

Les Think-Tanks, La Compagnie Riquet de Toulouse, Montpellier 2020 et Tous pour Nîmes et son Agglomération nous avaient invité à participer à la rencontre « Dessine-moi une Région », qu’ils organisaient, à Narbonne, le samedi 24 octobre 2015, au Théâtre Scène Nationale. L’accueil était assuré par le Grand Narbonne, et son Président Jacques Bascou. À noter aussi le passage de Dominique Reynié qui , en compagnie de Michel Py a assisté à une  partie des travaux, le matin. Cette réunion se voulait une occasion de débattre et d’élaborer des propositions sur la fusion en cours entre le Languedoc-Roussillon et Midi Pyrénées. J’ai moi même participé – non prévu au programme – à une table ronde, l’après midi, sur le “développement économique”, et eu le plaisir de retrouver nombre d’amis et anciens collègues ou collaborateurs (trices), dans la salle et sur la scène. Pour me limiter au seul thème de mon intervention ” pouvoirs des Régions et développement économique et emploi”, sur lequel je prétends posséder – peut-être à tort, après tout -, une longue expertise, je retiens de cette initiative qu’elle doit être renouvelée pour en approfondir ses premiers travaux. Pour, sur ce thème,  au moins deux raisons. Le peu de temps qui nous fut accordé pour expliciter un propos liminaire, pour ce qui me concerne, volontairement concentré et “abrupt”, d’abord;  l’absence d’un cadrage général sur la loi NOTRe et la répartition des compétences entre collectivités territoriales, ensuite, chaque intervenant mettant un contenu différent dans la même notion de “développement économique”, souvent con-fondue avec celle “d’emploi”. Alors, pour ceux qui n’étaient pas présent, et pour d’autres éventuellement, qu’ai-je donc essayé d’exposer.