Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Croquis de vie, de vie comme on l’aime: libre et fraternelle…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière:


   
denis-carriere-les estivales

Croquis de vie, de la vie, comme on l’aime…

 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur: Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. Les Estivales 2016: cet art de vivre que l’on voudrait nous interdire…

Photo de "Les Estivales de Narbonne"

Photo de « Les Estivales de Narbonne »


Ne pas écrire un mot. «Prier» en silence. Ne pas en rajouter dans l’insupportable «pathos» qui inonde la presse, les réseaux sociaux, leurs « posts » et commentaires. Garder vivante  à l’esprit cette soirée dernière sur la promenade des Barques.

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs. L’énigme de l’horloge de l’ancien Palais des Archevêques!

      IMG_0750    

C’est mardi dernier, à la terrasse du Petit Moka, que Jean Paul Chaluleau m’a annoncé son départ de la rédaction de l’Indépendant. Le nom de celui qui prendra la direction de l’agence de Narbonne m’est connu, mais je n’en dirai pas plus aujourd’hui. Je disais donc que nous buvions un dernier café ensemble, notre conversation tournant autour des derniers articles de « l’Indep » sur le RCNM, les difficultés d’adaptation de la presse écrite aux nouvelles pratiques de leur lectorat, de sa « fatigue », de son besoin « d’aller voir ailleurs », sans savoir précisément où, de son prochain séjour « au soleil », dans les caraïbes, de tout et de rien, quand nous avons été rejoint par Patrick, un ami commun.

Chronique de Narbonne l’été. Gruissan, à la « terrasse du salin »…

 

Gruissan. Un soir d’été à la Terrasse du Salin. Seuls. Du crépuscule à la nuit tombée. Calme et beauté des formes. Et des couleurs. Servis par Kim, une coréenne. Elle y « fait la saison ». Le reste de l’année, elle enseigne la couture. À Narbonne. Un peu styliste aussi. Discrète, délicate, elle se déplace comme sur un tapis. Raffinement de la voix et des gestes. Puis le silence. Au loin, un fanal. Rouge… Magie du lieu et d’une rencontre. Ce soir là, rien ne manquait au monde.Pour quelques instants…

glacier2

Articles récents

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]
Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Au Château , on veut sauver les librairies indépendantes…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :         Lire aussi : "À Narbonne, comme ailleurs, des librairies indépendantes de centre-ville menacées…" en cli[Lire la suite]
Bruxelles, formes d’une ville en forme…

Bruxelles, formes d’une ville en forme…

    Marie Demunter et Laurent Bonneau publient Bruxelles, un livre de photos et dessins dont le sujet est la capitale de la Belgique et de l’Europe. On avait déjà vu Laurent Bonneau[Lire la suite]