Contre-Regards

par Michel SANTO

Dans la rubrique “Faits divers”, des titres à se tordre…

C’est dans les titres de la rubrique “Faits divers” des journaux de province que l’on trouve des merveilles d’humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d’esprit — d’ailleurs souvent involontaires. L’occasion aussi, pour les  plus conscients  de tourner en dérision leur métier, et sa prétention au sérieux. Comme nous le faisons tous dans ces moments tragiques ou désolants de la vie, dont on fait des comédies pour mieux s’en consoler…

Indécente et violente nature …

Ce matin, sous un beau ciel bleu, entre deux voitures garées sur la partie de boulevard bornée par le jardin de la Révolution et le Palais de Justice de Narbonne, un goéland argenté, à coups de bec avides et furieux, arrachait les tripes sanguinolentes d’un pigeon, les ailes abandonnées en forme de croix sur un sol bitumé gris et crasseux. Indécente et violente nature …

Ces petits trains de centre-ville qui “cassent” l’image de leurs coeurs…

J’ai toujours trouvé ridicules et grotesques ces petits trains pneumatiques se déplaçant mollement dans les coeurs de villes présentant quelques curiosités historiques ou architecturales. Ridicules parce qu’ils me rappellent ces lieux sans âme de l’industrie des loisirs où les visiteurs se plient volontiers aux aventures et aux déguisements enfantins les plus extravagants ; ridicules et grotesques aussi à voir ainsi ces voiturettes chenillées aux couleurs clownesques emplies de visiteurs fatigués gobant à la volée les commentaires d’un conducteur à l’éloquence d’un voyageur de commerce. Il paraît, me dit-on, que cet anachronisme véhiculaire et esthétique plaît au plus grand nombre – dans une époque comme la nôtre où la télé réalité et le kitsch imposent leurs images, j’en conviens –, mais on me permettra cependant d’en trouver la présence ostentatoire aux abords de grandes oeuvres architecturales du passé, disons d’un très mauvais goût. Et, de surcroît, politiquement, ironiquement provocatrice. Car comment interpréter autrement en effet ces panneaux publicitaires installés sur les toits de ces voiturettes vantant sans vergogne aux yeux du passant et de l’amateur de « terrasses » que je suis, les attraits d’un temple de la mal bouffe et d’une zone commerciale de la périphérie de la ville qui contribue patiemment à la mort lente de son centre… Ma ville est belle, c’est un fait ; il faut en prendre soin. Dans le détail, avec tact et délicatesse ! Son animation et sa mise en valeur ne peuvent être ainsi le prétexte à ce genre d’indigestes fantaisies ; surtout quand elles contribuent sournoisement à en briser le coeur, son image…

Articles récents

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques…

L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques

          L'ogre médiatique a besoin de sa dose quotidienne de "scandales" moraux, intellectuels ou politiques — au mieux les trois à la fois — pour persévérer dans son [Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

Narbonne ! Municipales2020 : les métamorphoses d'Alphonse !

      Jeudi dernier, notre Alphonse, qui se présente modestement, à lui tout seul, sous l'étiquette "Je suis Narbonne", nous invitait à trinquer "en toute convivialité" dans [Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

Scène de la vie narbonnaise dans une boulangerie-pâtisserie du centre-ville : "Bande de cons !"

      Lundi 11 novembre, il est 16h 45, j’entre dans la boulangerie-pâtisserie Maury située dans le centre-ville et me range dans la file d’attente. Devant moi, deux dames pa[Lire la suite]
Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

Ce 10 novembre, fut pour nous, en cette année 2019, celui de la honte et du déshonneur...

                  L'alliance de l'extrême gauche, d’une partie de la gauche anciennement laïque et désormais bigote, et des islami[Lire la suite]
La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

La réforme territoriale a été mal pensée, mal conduite et mal exécutée…

    Dans son dernier livre « l’illusion régionale : la réforme territoriale en question » (éditions Cairn, mai 2019), le géographe Georges Roques revient sur les bouleversements récents de[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

Narbonne ! Municipales2020 : Quatre "perles" de campagne (pour le moment)

      Quatre perles de campagne, arbitrairement sélectionnées, je le confesse : La première, offerte par la porte-parole Verte de Narbonne en Commun : « Concernant l’urgence climatiqu[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio