Contre-Regards

par Michel SANTO

Covid-19 ! Trop de masques cachent d’autres morts dans l’indifférence générale…

 

     

Je ne sais par où ni comment conter cette petite scène vécue avant-hier devant mon – façon de parler – petit immeuble de la rue Hippolyte Faure. Peut-être en exprimant d’abord le trouble qui me saisit alors quand je vis soudainement apparaître, venant dans ma direction, affolée, la petite fille – une jeune femme déjà – de ma voisine : celle dont l’appartement se situe dans l’habitation mitoyenne à la nôtre.

Dans le miroir de nos vanités…

   

Chaque matin, avant d’écouter ou de lire les nouvelles du jour — qui en réalité sont de la nuit — chacun d’entre nous devrait lire une “pensée” prise au hasard d’un nos grands “moralistes” : La Rochefoucauld ou La Bruyère, par exemple. Ils ont cette vertu en effet de n’en laisser aucune  — vertu — exempte de sa part, plus ou  moins grande, d’hypocrisie.

Dans la rubrique “Faits divers”, des titres à se tordre…

C’est dans les titres de la rubrique “Faits divers” des journaux de province que l’on trouve des merveilles d’humour. Les préposés à ces rubriques y lâchent parfois quelques beaux traits d’esprit — d’ailleurs souvent involontaires. L’occasion aussi, pour les  plus conscients  de tourner en dérision leur métier, et sa prétention au sérieux. Comme nous le faisons tous dans ces moments tragiques ou désolants de la vie, dont on fait des comédies pour mieux s’en consoler…

Indécente et violente nature …

Ce matin, sous un beau ciel bleu, entre deux voitures garées sur la partie de boulevard bornée par le jardin de la Révolution et le Palais de Justice de Narbonne, un goéland argenté, à coups de bec avides et furieux, arrachait les tripes sanguinolentes d’un pigeon, les ailes abandonnées en forme de croix sur un sol bitumé gris et crasseux. Indécente et violente nature …

Articles récents