Contre-Regards

par Michel SANTO

Quelle vérité que ces montagnes bornent!

Capture d’écran 2014-12-27 à 11.06.40 

 Je  tape sur «Google actualités», aujourd’hui à 13 heures, et  note ceci :

 Première info : “En marge de la rencontre “Progreso global” organisée par la fondation Ideas à Madrid, mercredi 19 octobre, François Hollande a appelé Nicolas Sarkozy et les autres dirigeants européens à être à la hauteur de la situation lors du prochain sommet européen, sinon ce sera “la victoire des agences de notation”

Deuxième info“Moody’s a abaissé mardi la note souveraine de l’Espagne de deux crans, de Aa2 à A1, avec perspective négative, jugeant que le pays restait vulnérable aux tensions de marché.”

Et de remarquer que, ce même mardi, mais le soir, François Hollande a rencontré le Président du gouvernement espagnol, son ami Zapatero, qui applique les mêmes recettes que les autres dirigeants européens. “Quelle vérité que ces montagnes bornent, qui est mensonge au monde qui se tiennent au-delà”. Montaigne!  

Le sens de l’info…

imgres
Un fait ou un évènement n’existe dans  ” l’opinion publique ” qu’à la condition d’être rapporté et traité par ce qu’il est convenu d’appeler les ” médias “. En général sur le mode catastrophique, graveleux ou conspirationniste. Et les quotidiens dits de référence n’échappent pas à ce phénomène. Certes, la forme, pour ne pas dire l’écriture, fait encore illusion mais, pour l’essentiel, ce ne sont que sélection de copies- collées d’agences de presse, commentaires d’extraits de discours et d’articles hors contexte ou propos de débits de boissons germanopratins. Le tout enrobé de la petite couche idéologique censée correspondre à son coeur de lectorat, pour faire passer sans trop de reflux la pilule à l’ abêtissement des esprits. Prenez donc n’importe quel journal ou hebdo de la semaine dernière! Qu’en retenir de vraiment utile? Rien ou presque… Ainsi va le monde de l’information. Comme dans ma cité, où, avant le changement de maire “le sens unique de circulation” provoquait des embouteillages quotidiens férocement commentés par le Midi Libre et qui, depuis, n’existent apparemment  plus. Enfin, je veux dire : ne sont plus rapportés, ni commentés… Il est vrai que son ancien rédacteur en chef local, désormais voyage. À Tolède avec le nouveau maire de Narbonne, Et New York avec le président de la Région (voir son consternant papier du 16 avril dernier et ce qu’en dit plus sérieusement Montpellier journal  )…
 

Articles récents