Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Des “cantonales” en mars 2015 toujours aussi baroques (suite)

93313727

Quelles sont les intentions de l’UMP, à défaut d’ambitions, sur Narbonne et ses cantons en 2015? Si la réponse de ses représentants officiels se fait attendre, celle du président des « jeunes populaires », elle, est à présent connue. A-t-il un mandat pour ce faire, je n’en sais rien; mais, sur son carton d’invitation, il nous fait savoir, qu’à l’occasion de sa petite fête de Noël, chez Co – la brasserie – Monsieur César et Madame Abed, conseillers Nouveau Narbonne et candidats de Didier Mouly aux cantonales de mars prochain, seront par lui adoubés. Un acte évident de dissidence envers son propre parti; et ce dans un contexte où tout se passe comme si « personne » ne tenait plus l’UMP sur Narbonne. Une conséquence logique de sa défaite aux dernières municipales. Précisons: de la victoire de Didier Mouly! Une victoire due, en partie au moins,  au retrait de sa tête de liste, monsieur Pinet, au second tour. Car l’intérêt stratégique de ce parti n’était pas de défaire le candidat socialiste, mais bien d’éliminer de la scène locale la marque « Mouly ». Un «  mouvement » qui, pendant plus de 20 ans, l’a empêché d’exister . Aujourd’hui, l’UMP paye le prix fort pour n’avoir pas conduit jusqu’à ses conséquences les plus extrêmes cette stratégie. Et si telle n’avait pas été cette intention, alors il eût fallu accepter le leadership de Didier Mouly, et se placer dans sa roue . Cela dit, dans ce contexte, pour en revenir aux prochaines cantonales, je ne vois pas l’UMP refaire le coup « perdant » des municipales. Ce qui m’amène à penser que le réveillon de Noël de F.Miro pourrait annoncer celui qui le premier de l’an suivra, à l’invite officielle de Messieurs Sauze et Py. Ah! sur le canton de Coursan, aux dernières nouvelles, c’est le maire de Cuxac, de droite et pourtant Vice-Président du Grand Narbonne, qui partirait, soutenu par Nouveau Narbonne. En face, les propres amis-candidats de Jacques Bascou,  conduits par le maire de Vinassan, lui aussi Vice-Président du Grand Narbonne et de surcroît PDG de sa société d’économie mixte. Je ne plaisante pas! Un scénario identique à celui qui prévaut sur celui de Sigean… Dans mes précédentes chroniques sur ce même sujet, j’insistais sur le côté baroque de ces élections départementales. On ne pourra plus dire que  j’exagérais. Finalement, cette communauté d’agglomération fonctionne comme une machine à broyer les frontières partisanes. Ce qu’au demeurant j’ai toujours prétendu!

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    CESAR Pressenti pour les cantonales , quoi de plus normal , prédestiné et prévisible car ce Conseiller a à n’en pas douter la côte , on a vu circuler sur la toile qu’il avait même comme une sorte d’addiction pour les côtes de bœufs !!!

    Reply

  • Avatar

    enjalbert

    |

    Le maire de cuxac, ancien secrétaire de section du PS serait donc de droite…
    Il serait de droite au départementales, de gauche à l’agglo et ça dépend l’interlocuteur à la mairie.
    Peut-être est Il simplement un mange gamelle ou une girouette qui se verrait bien cumulard.
    Peut-on faire des omelettes sans casser d’oeufs?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire ?

Affaire Griveaux : Dans certaines circonstances, un homme peut-il tout se permettre et tout détruire

    Ce qu’a fait Monsieur Griveaux, alors qu’il occupait les fonctions de porte-parole du gouvernement, rattaché au Premier ministre : réaliser une vidéo révélant ses parties intimes à un[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne ! Municipales2020 : Echos de campagne…

Narbonne. Hôtel de ville. « Deux grosses prises » pour madame Granier-Calvet, titrait l’Indépendant, l’autre jour. Lecture faite, ce n’était pas d’un concours de pêche aux thons dont il était rend[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

Narbonne ! Municipales2020 : Nul ! Nul ! et Nul…

    Finalement, quand on y réfléchit bien, la politique se résume à une seule passion : le goût du pouvoir ; et l’assouvir suppose que, par celui (ou celle) qui l’éprouve, soient clairem[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oubli !

Scène de la vie narbonnaise (et d'ailleurs aussi) : Une terrasse place de l'Hôtel de Ville… et l'oub

    Denis Carrière : café de la Paix. Capestang (34)    M. est un ami. Il me dit ne pas pouvoir rester assis à la terrasse d’un bistrot plus de 15 minutes ; et s’étonne toujours[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier  "tango" de Monsieur Daraud !

Narbonne ! Municipales2020 : Le dernier "tango" de Monsieur Daraud !

  Narbonne. Hôtel de ville.  Jean François Daraud est la tête de file du Rassemblement National aux élections municipales. Loin du profil moyen des candidats de ce parti, le personnage bro[Lire la suite]
Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de presse …

Scènes de la vie narbonnaise (et d'ailleurs, sans doute) : Humour jaune à la lecture d'un article de

        Humour jaune ! Revue de presse locale – vite faite : un seul "canard" – ; et, stupéfaction à la lecture d'un article consacré à la visite du Haut Commissaire à l'[Lire la suite]
  
2006-2020 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :