Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne. Le grand bal des faux-nez!

cropped-bannerNN11

Ah! ce communiqué de Nouveau Narbonne: Le grand bal des faux-nez.

Tout d’abord le style: « J’aime Narbonne« ,  faux-nez du PS narbonnais, aurait-il à ce point honte du bilan calamiteux de ses mentors socialistes, qu’il cherche tant à se démarquer ? Force est de l’admettre, à l’annonce de la prochaine ouverture de son propre local, distinct de celui de la section PS locale : ne mélangeons pas les torchons et les serviettes, surtout lorsque les premiers sont à ce point tachés ! »

Élégance des images, fluidité de la phrase, ponctuation rythmée … Un chef d’oeuvre!

L’argument ensuite:  « Quant à la volonté affichée par « J’aime Narbonne » de  « regrouper des citoyens de tous horizons, qui veulent agir pour la ville, dans un esprit d’ouverture », telle que la revendique le secrétaire général de cette association, les plus anciens de nos concitoyens en souriront : c’est précisément sur ces bases que « Nouveau Narbonne » est né, en 1971, sous l’impulsion de Maître Hubert Mouly. »

Ce qui, en toute logique, amène le lecteur à considérer Nouveau Narbonne comme étant le faux-nez de la droite. Ce qui est établi depuis des lustres. Encore fallait-il officiellement le dire. C’est fait!

Mais, plus sérieusement, comment reprocher à une association de rassembler, à gauche, au-delà des seules appartenances partisanes, quand, à droite cela se pratique depuis des décennies?

PS: ce titre enfin! Depuis quand des faux-nez danseraient-ils? Des faux-culs, je veux bien l’admettre, mais des faux-nez…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (4)

  • Bernard-Mery de Vargas

    |

    L’hôpital qui se moque de la charité… Faîtes ce que l’on dit pas ce que l’on fait… On a soi-même le défaut que l’on reproche aux autres…
    En même temps c’est rageant que quelqu’un utilise les mêmes artifices pour nous faire la concurrence 😉

    Reply

  • Alphonse Martinez

    |

    Faux nezs contre longs nezs ,la chasse aux couillons a commencée. Et oui bientot les élections ….alors évitons de parler des sujets sérieux qui fachent .

    Reply

  • LOUIS BARQUES

    |

    M. Santo c’est bien vu et bien dit. Nouveau Narbonne fait son cinéma convenu et fait mine d’oublier que la municipalité de Jacques BASCOU était plurielle avec des gens étiquetés PS ou PRG, avec des gens sans étiquette de gauche, du centre et même avec des idées de droite. Ce qui fait une véritable équipe c’est l’engagement pour la ville, la compétence. Il y avait un vrai sens de l’ouverture autour de Jacques BASCOU sans que personne n’ait à se cacher ou s’excuser de ses convictions politiques. Chez NN on ressent plutôt une approche hystérique de l’apolitisme, comme un catéchisme qu’on réciterait sans vraiment y croire. De fait, ce qui en ressort c’est quand même une ambiance clanique voire sectaire, et ce que l’on voit c’est bien une politique municipale au ras du goudron avec aussi une tendance à se servir et servir ses amis. Mieux vaut des élus qui ont des convictions et des engagements même si la perfection n’est pas de ce monde.

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politique, administrations et médias…

Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politi

  Thierry Pfister, cet ancien journaliste du journal le Monde, qui écrivit aussi, après son passage au cabinet de Pierre Mauroy, alors premier "Premier ministre" du Président Françoi[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :