Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Quand Bourquin prend les audois pour des ânes !

IMG_0419

On connaît donc les raisins , pardon , les raisons  du récent coup de sang, non de la vigne , mais des élus audois du PS et de la lettre ouverte adressée à leur « ami » Christian Bourquin, président d’une Région qu’il veut garder en l’état de ses frontières et de ses pouvoirs.

Trois lignes,  au bas d’un protocole d’accord entre le département de l’Aude et la Région Languedoc-Roussillon ; trois petites lignes seulement qui stipulent que « lagion et les départements entendent défendre conjointement le Languedoc-Roussillon et l’existence d’une collectivité départementale ».  Une astuce d’une  grossière politique inouïe afin de conditionner les aides régionales à la défense  du périmètre actuel de la  région  et au soutien de son président.

Inacceptable sur le fond et la forme, on comprend  donc en effet la réaction de nos élus audois à cet oukase « présidentiel ». D’autant que Christian Bourquin, toujours aussi fin, a cru bon  d’en rajouter une couche en expliquant que : « ce contrat ne concerne que l’année 2014 « et que je sache, à ce jour l’Aude est encore dans le Languedoc-Roussillon. C’est aussi simple que ça. ». Ce qui, on en conviendra, en nous prenant ainsi à témoin nous prend aussi avec eux pour des imbéciles…

Une raison supplémentaire pour ne le plus voir nous donner de leçons et le renvoyer à son dada : l’élevage des ânes …

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Articles récents

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

Il faut avoir lu beaucoup de livres pour savoir ceux qui en valent la peine…

          C'est le rituel de tous mes matins, avant toutes choses et parfois même avant ma première tasse de café : prendre un ou deux livres du "premier rayon" d[Lire la suite]
Café du matin, place de l'hôtel de ville...

Café du matin, place de l'hôtel de ville...

    "Je ne fumerais pas, je ne lirais pas ni n'écrirais, j'attendrais. Ou je me réciterais du Laforgue, en cédant sans scrupule à ce penchant qui exige qu'en toutes choses, je mê[Lire la suite]
#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

#Whitegaucho, le symptôme d'une gauche en crise d'identité intellectuelle et politique...

  Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont mobilisés par les promoteurs du hashtag #Whitegaucho, pour stigmatiser une "gauche blanche" qui voilerait (c'est volontairement que j'utili[Lire la suite]
Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

Quand la "vidéosphère" dépolitise les sujets – nous ! – en présidentialisant les thèmes…

                Quand, en ce mois d'août caniculaire, j’ouvre Facebook, notamment, j’ai l’impression que tout tourne autour de la figure d[Lire la suite]
L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

L’inégalité des chances en France est d’abord une inégalité des chances éducatives...

                  Pendant que les médias et la classe politique en "font des tonnes" sur la pseudo affaire d'État Benalla, paraît [Lire la suite]
Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politique, administrations et médias…

Alexandre Benalla ! un cas d'école sur les relations complexes - et perverses - entre pouvoir politi

  Thierry Pfister, cet ancien journaliste du journal le Monde, qui écrivit aussi, après son passage au cabinet de Pierre Mauroy, alors premier "Premier ministre" du Président Françoi[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :