Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne: Un “Club anglais” pour des clubs “d’élite” narbonnais!

Capture d’écran 2014-10-13 à 21.55.06

Belle photo dans le Midi Libre! Marc Delpoux , le Directeur de cabinet de Didier Mouly et Bertrand Malquier, son premier adjoint, confortablement installés dans un salon du Parc des sports aménagé dans le style cossu-cosy anglais. N’y manquait qu’un bar, de vieux whiskys , des havanes et un body servant  et le message eut été parfait. On y recevra dans l’intimité et la confidentialité des personnalités triés sur volet. Un “Intimist room” – c’est du  Bertrand Malquier! – à 20 000 euros d’aménagement, pour des rencontres privées, dans un contexte et une ambiance feutrée, avec des sponsors, des entrepreneurs de l’arrondissement et les dirigeants des clubs d’élite narbonnais, nous est-il précisé. Avec aussi, si on a bien compris –  et c’est le cas! -, nos deux piliers du pouvoir municipal  en maîtres de cérémonie de cette petite et très discrète société .  Je ne voudrais pas jouer les empêcheurs de coatcher en ronds, si je puis dire, mais ce cocktail serré où  se mélangent sport, politique, entreprise et gros sous provoque en général  de sérieux troubles de conduite. Attention donc à  ne pas en abuser afin d’éviter dérapages incontrôlés et sorties de route. À propos de sortie, celle du RCNM, la dernière, devant Pau, fut catastrophique. Au point de me demander si nos deux “entremetteurs” – on n’est jamais assez prévoyant – ne seraient pas bien inspirés d’inviter à la prochaine réunion de leur petit club cossu-cosy, un entrepreneur des “Pompes funèbres”…

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Elle

    |

    Oui bon, ils sont assis sur un vulgaire canapé ! Pas de quoi fouetter un chat ! En revanche pourquoi ne pas convoquer un entrepreneur français pour entraîner ce rcnm qui perd tout le temps , hein ? Bon je vous laisse au fumoir, messieurs ! Bon cocktails, il ne restera rien de toute ces petites sociétés de pacotille qui dirigent le monde.

    Reply

  • Avatar

    Elle

    |

    zut j’avais pas fini,: anglais, australiens, américains….Who cares ?

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

Faux procès et questions après la tuerie à la Préfecture de Police de Paris…

        Il eut donc fallu que Monsieur Castaner, dans l’instant même où l’assassinat de quatre fonctionnaires de police fût commis et l’information instantanément diffusée sur[Lire la suite]
Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

Il est de sombres dimanches matin au sortir des Halles de Narbonne…

    Dimanche matin ! je sors des Halles ; m’arrête devant l’étal du bouquiniste ; cherche une éventuelle "pépite" ; ne la trouve pas ; continue mon chemin ; arrive à hauteur des prem[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :