Contre-Regards

par Michel SANTO

En quoi la responsabilité de Closer serait-elle engagée, je vous le demande!

imgresGrosse tempête médiatique dans un verre d’eau. Ce vendredi, le magazine Closer a révélé l’homosexualité supposé de Florian Philippot, le numéro 2 du Front national. Dire de quelqu’un ou de quelqu’une qu’il est homosexuel serait donc une chose effroyable, condamnable! Ce qui , paradoxalement, chez nos indignés de tous bords, tendrait à présenter son orientation sexuelle comme une anomalie, voire une perversion. Un comble! Cela le mettrait, de plus, en danger, nous dit-on! Ce qui, dans une société où le mariage pour tous vient d’être institué avec comme conséquences, notamment, la publication des bans et la participation à une cérémonie ouverte à tous en mairie, est proprement irréel , et pour tout dire stupide. Ferait-on observer que cette révélation nuirait à sa carrière politique, qu’on rappellerait que Bertrand Delanoë l’a fait en 1998 et a été élu deux fois de suite maire de Paris, et que Klaus Vowereit, le maire de Berlin, a fait son coming-out en 2001 et vient juste de mettre fin à sa fonction. Et puis enfin, en quoi le outing de Florian Philippot serait-il plus indigne que la révélation de la liaison du Président avec Julie Gayet? Encore une fois nous voilà pris dans une torrentielle pluie d’hypocrites et fausses colères pour une affaire proprement insignifiante… Le plus honorable était de n’en point parler, après tout Monsieur Philippot a le droit d’aimer et d’être aimé par qui bon lui semble. Et Closer n’est pas le responsable de cette déferlante, mais bien ceux qui depuis dans toutes les rédactions commentent sur les commentaires afin d’entretenir ce flux médiatique faussement moral et réellement profitable…

Mots-clefs : , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Michel

    |

    Sans vouloir polémiquer sur ces « photos » , ce monsieur comme tant d’autres ayant le droit de fréquenter qui il veut , je ne peux m’empêcher de comparer les sommes attribuées aux VIP plaignantes par le Tribunal de Nanterre , spécialiste de ces procés people , avec les sommes allouées par les autres tribunaux, comme dédommagement , au péquin Lambda victime d’infraction , parfois bien plus graves que de simples photos volées . Il y a décidément deux justices au « royaume » de France

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

Le Cabinet d'Art Particulier et "Les Grands Buffets Mécénat" exposent Patrick Chappert-Gaujal…

        Louis Privat, le patron des « Grands Buffets » n’est jamais à court d’idées – il ne fait jamais rien comme personne ! Surtout quand il s’agit de promouvoir l’[Lire la suite]
Une intense lumière suffit à graver la vérité.

Une intense lumière suffit à graver la vérité.

              Dans le carnet de Marc Pautrel, chaque jour, trois phrases - parfois notes de travail, parfois journal intime -. (lien direct en[Lire la suite]
Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :  "Narbonne, ville (d'art) et d'histoire !"       Lire aussi : l'étrange destin de l'Aspirateur en cliquant sur (ici) [Lire la suite]
Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

Claude Lanzmann et Jean Cau, une amitié inaltérée…

        J’écoute le troisième entretien accordé par Claude Lanzmann à Laure Adler (À voix nues), diffusé sur France le 28/12/2005. Tout à la fin il évoque sa découver[Lire la suite]
RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

RCNM ! Mais que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla ?

      Que cherche donc l’ex-président de la SASP du Rcnm, Bernard Archilla, dont la démission a été  acceptée et confirmée, par son Conseil d’Administration, le 24 avril . Ma[Lire la suite]
Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

Ainsi, aussi, nous "parlent" les bleus…

    Hier, sur le coup des 17 heures, la plage était déserte (presque : quelques grands-mères retraitées et leurs petits-enfants l’occupaient) et le sable encore très chaud ; le vent pl[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :