Contre-Regards

par Michel SANTO

Feu ! sur la bourgeoisie 68 …

Un texte décapant ! J’ai pourtant les premiers ouvrages d’Annie Ernaux et Le Clezio dans ma bibliothèque . Mais aussi, il est vrai ” Les cahiers de prison ” … de Gramsci .

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    argos

    |

    1968 ce n’était que 23 ans après la fin de la seconde guerre mondiale!
    les guerres d’indochines et d’Algérie étaient ressentes,De Gaulle au pouvoir….
    Un monde Français déjà bousculer dans ses certitudes , ses conservatismes,….il fallait déjà un électrochoc….j’avais un peu plus de dix ans a l’époque et cela me dépasser!
    Les soixante huitards de l’Époque sont rangés des voitures utopiques et bien intégré dans une société qu’ils n’ont pas revolutioner ,par contre le vent de liberté est leur héritage, et s’il y a quelque chose a garder c’est bien celui là!
    ,

    Reply

  • Michel Santo

    Michel Santo

    |

    En mai 68, j’avais 20 ans; mon fils est né le 11 mai de cette même année; en ce temps là j’habitais Epinay sur Seine , j’en présidais la MJC ; cette année le et celles qui suivirent ont bouleversé ma vie; je repris mes études, tout en travaillant , à Vincennes etc… Je ne vais pas vous raconter ma vie Argos. Mais cela pour préciser que tout n’est pas à jeter de ces années 68, bien entendu …

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite,  je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

Narbonne ! Municipales2020 : Samedi, rue Droite, je me trouvais face au collectif Narbonne XXI…

      C’était Samedi. Après une petite station devant l’admirable vitrine de Brice Sarda, je reprenais ma «course» quotidienne et remontais vivement vers la place du Forum. U[Lire la suite]
Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

Un coup de coeur et quatre coups de gueule…

        19 Octobre. 17h 15, je prends la rue Droite — qui ne l'est pas — au départ de la place de l'Hôtel de Ville  pour attaquer mon grand tour urbain quotidien[Lire la suite]
Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

Municipales2020 ! À Gruissan — et ailleurs ? — Codorniou se jette à l'eau !

      Codorniou rompt enfin un lourd silence qui mettait les électeurs de Gruissan, ses concurrents éventuels et les commentateurs du mundillo politique narbonnais dans un état proc[Lire la suite]
Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

Narbonne ! Municipales2020 : Monsieur Daraud veut épurer notre petite cité !

  Monsieur Daraud veut épurer notre petite ville. Les SDF la salissent, leurs chiens chient et puent. « Il faut les enjamber pour entrer dans les commerces du centre-ville. » Ce sont des « ind[Lire la suite]
L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence.

          « L’ai-je déjà dit ? J’apprends à voir. Oui, je commence. Cela va encore mal. Mais je veux employer mon temps. Je songe par exemple que jamais encore je[Lire la suite]
À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

À quoi bon inventer des histoires, les mots n’y suffiront jamais.

  2. J’allais donc sur une plage de sable fin dont je tairai ici le nom, pour encore tenter de vivre, dans ce moment d’écriture, l’illusoire après midi d’un monde rythmé par des images et de[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :