Contre-Regards

par Michel SANTO

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune…

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l’une d’entre elles  qui s’indignait : “Il se font gazer !” ; et lui fait observer que  ce mot est  inapproprié ; que cette comparaison implicite avec le gazage des juifs pendant  la seconde guerre est scandaleuse. Il me répond : “le gaz lacrymogène est un gaz, non ?” ; “et pourquoi devrais-je accepter votre champ sémantique, pourquoi me l’imposer ?”

Lundi soir, Michel Gourinchas, le maire de Cognac avait donné rendez-vous à ses administrés pour la traditionnelle cérémonie des voeux. Parmi eux, une délégation de gilets jaunes.  Huées et applaudissement selon les mots prononcés. Remise des médailles ! L’une d’elle est donnée à la secrétaire de l’Adif (Association des déportés, internés et familles). Elle rappelle l’horreur des camps de concentration et d’extermination nazis. Au fond de la salle, un des “gilets jaunes”  hurle  : “Et alors ? Nous aussi, on a été gazés !”. Le maire scandalisé, exprime sa colère !

Ce matin, sur mon fil d’actualité, ce placard – en illustration de ce billet – publié par un soutien local forcené des Gilets Jaunes… 

Et ce constat, navrant, que dans les “groupes Facebook” de ces mêmes “Gilets Jaunes”, beaucoup se plaignent de l’avoir été, gazés. Comme de vivre sous une dictature : la pire !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Cranquette

    |

    Et avant le gazage des chambres à gaz de Hitler, il y a eu les gaz de 14/18. Et le gaz orange au Viet Nam. Plus tous les autres moins célèbres mais tout aussi efficace…
    Un peu de décence Mesdames et Messieurs… Et ce n’est pas de la sémantique

    Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    Faut-il relever les propos des ignorants ? Ce sont des poussins, heureusement ils ne le sont pas tous .

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

Le régime de retraite de la SNCF et de la RATP pour tous ?!

      Dans la plupart des pays européens confrontés aux mêmes problèmes : diminution des actifs et augmentation de la population âgé, la réforme des « retraite » s’est faite sans[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

Scène de la vie narbonnaise : Des chiens et des hommes, rue du Pont Des Marchands…

      C’était avant-hier soir dans la rue du Pont des Marchands. J’aurais pu ne pas les voir, mais les manifestations de joie d’une petite famille devant un homme assis à mêm[Lire la suite]
Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

Quelques perles (et humeurs conséquentes) pêchées à la fin de la semaine dernière…

        Je lis ceci sur la page Facebook d'une professionnelle du Tourisme : "Idée de sortie pour ce WE : visite du concept innovant de " Lodge Boat" au port de Gruis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise roulante…

Scène de la vie narbonnaise : un soir des fééries de Noël, j'ai croisé un homme seul sur une chaise

      Dans ma petite ville, nous avons un marché de Noël, comme partout ailleurs dans ce pays. Avec les mêmes baraques blanchâtres, les mêmes têtes du Père Noël, les mêmes marchandis[Lire la suite]
Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

Scène de la vie narbonnaise : Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville…

        Elle était assise sous la véranda de ce bistrot du centre ville où je m’étais installé pour y boire une tasse de café noir. Je l’observais, élégante et rêveuse, caress[Lire la suite]
Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

Le temps n'est pas loin où vont revenir les langueurs universelles, les croyances à la fin du monde…

    Depuis des mois, je ne lis plus que des correspondances, carnets, journaux d’auteurs : Flaubert, Gide, Malaparte, Renard, les Goncourt … (dernier achat chez mon bouquiniste : Les car[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :