Contre-Regards

par Michel SANTO

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune…

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l’une d’entre elles  qui s’indignait : « Il se font gazer ! » ; et lui fait observer que  ce mot est  inapproprié ; que cette comparaison implicite avec le gazage des juifs pendant  la seconde guerre est scandaleuse. Il me répond : « le gaz lacrymogène est un gaz, non ? » ; « et pourquoi devrais-je accepter votre champ sémantique, pourquoi me l’imposer ? »

Lundi soir, Michel Gourinchas, le maire de Cognac avait donné rendez-vous à ses administrés pour la traditionnelle cérémonie des voeux. Parmi eux, une délégation de gilets jaunes.  Huées et applaudissement selon les mots prononcés. Remise des médailles ! L’une d’elle est donnée à la secrétaire de l’Adif (Association des déportés, internés et familles). Elle rappelle l’horreur des camps de concentration et d’extermination nazis. Au fond de la salle, un des « gilets jaunes »  hurle  : « Et alors ? Nous aussi, on a été gazés ! ». Le maire scandalisé, exprime sa colère !

Ce matin, sur mon fil d’actualité, ce placard – en illustration de ce billet – publié par un soutien local forcené des Gilets Jaunes… 

Et ce constat, navrant, que dans les « groupes Facebook » de ces mêmes « Gilets Jaunes », beaucoup se plaignent de l’avoir été, gazés. Comme de vivre sous une dictature : la pire !

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    Cranquette

    |

    Et avant le gazage des chambres à gaz de Hitler, il y a eu les gaz de 14/18. Et le gaz orange au Viet Nam. Plus tous les autres moins célèbres mais tout aussi efficace…
    Un peu de décence Mesdames et Messieurs… Et ce n’est pas de la sémantique

    Reply

  • Avatar

    Martinez

    |

    Faut-il relever les propos des ignorants ? Ce sont des poussins, heureusement ils ne le sont pas tous .

    Reply

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Articles récents

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

Municipales : Mais quel jeu jouent donc les "radicaux de gauche" sur Narbonne ?!

      Petite suite à mon billet d’hier sur le petit « mundillo » politique narbonnais. Peu d’observateurs l’ont relevé, mais, parmi les soutiens de madame Granier-Calvet, fig[Lire la suite]
Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

Dans le petit "mundillo" politique narbonnais, les cartels s'organisent…

      J'avais  prédit que madame Flautre, la conseillère municipale EELV d'opposition, élue sur la liste "J'Aime Narbonne" conduite alors par Jacques Bascou, prendrait du large e[Lire la suite]
La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

La défiance sociétale et démocratique des "jeunes" s'aggrave…

      L’édition 2018 de l’enquête sur les valeurs (la cinquième édition depuis 1981 permet d’analyser les orientations fondamentales des Français. Olivier Galland — sociologue, d[Lire la suite]
Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le flanc gauche de l'échiquier politique français…

Pour les 100 ans de l'OIT, Emmanuel Macron lance aussi son offensive politique et idéologique sur le

    En 2017, La République en marche a pris le pouvoir avec le seul appui du MoDem. Dans la foulée de la nomination d’Édouard Philippe à Matignon et des élections législatives, le centre[Lire la suite]
Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

Dans l'ex Languedoc-Roussillon aussi des élus de la droite et du centre soutiennent Emmanuel Macron…

    Dans un contexte de crise profonde au sein du parti Les Républicains (LR), crise que les élections européennes du 26 mai (8,48 %) ont mis clairement au jour (démission de Laurent Wauq[Lire la suite]
N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets nucléaires (de Malvési) ?…

N’aurais-je plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques

  Semaine éprouvante ! À lire la presse locale je n’aurais plus le choix qu’entre mourir sous les eaux de la Méditerranée, le « feu » de fanatiques islamistes ou celui, ionisant, des déchets[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :