Contre-Regards

par Michel SANTO

La cage de verre serait donc l’avenir de l’individu démocratique !

 
 

Je réécoute « L’énigme Ferrante : en quête d’auteur », un documentaire diffusé sur France Culture, le 8 janvier 2017.  Elena Ferrante est un auteur fascinant, un phénomène d’édition. Pour son premier roman, elle avait choisi un pseudonyme pour s’extraire du système médiatique.

Un anonymat voulu comme un choix politique, à l’heure où l’injonction à la transparence est à son apogée.  Mais un secret scandaleux à l’heure de la perversion démocratique, où l’on exige de tout connaître de tous ceux qui exercent un semblant de pouvoir ou d’autorité, politique, intellectuelle ou sociale. Ferrante n’a pas échappé à cette « chasse » démocratique, laissant libre cours à tous les fantasmes, les rumeurs et les enquêtes visant à dévoiler sa véritable identité – à présent connue. Car il est interdit d’être « prince dans la foule » (Beaudelaire) dans nos sociétés modernes ; de vivre sans cachette, sans terrier (Kafka) ! Une terrifiante perspective totalitaire pourtant pensée par de doux apprentis sorciers comme l’aboutissement d’un principe égalitaire jusqu’ici dévoyé par des dominants embusqués. La cage de verre serait donc l’avenir de l’individu démocratique, qui signerait pourtant la fin de toute vie… et de la littérature. À l’exemple de Ferrante, construisons donc de douces cabanes pour y vivre – et lire ! – dans le secret de nos intimités et résister ainsi à cette forme de totalitarisme doux et pernicieux qui nous menace…

 
 

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

"Le Monde" déraille en annonçant "une mobilisation sociale d'ampleur" !

Le Monde n’est plus un journal de « référence ». Cela est désormais admis, même chez ceux qui comme moi, par nostalgie d’une époque où je me précipitais au kiosque du métro Solférino pour y acheter « [Lire la suite]
Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

Carte postale : Un samedi matin au marché aux livres de Montpellier, le passé vint à ma rencontre…

        Samedi, rendez-vous à Montpellier avec Jean-Claude et Francine, "des amis de plus de quarante ans" , – de mes premières années professionnelles  en région parisie[Lire la suite]
Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

Quand "l'immobilier" est en bonne santé les départements se portent mieux !

      Les départements se partagent cette année 11,5 milliards d'euros de droits de mutation à titre onéreux (DMTO) [1] perçus en 2017. 1,7 milliard d'euros de plus que l[Lire la suite]
Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

Alain Perea, député LREM de l'Aude, était l'invité de Radio Barques : Décryptage !

        Samedi dernier, nous recevions, Jean Claude Julès et moi, sur Radio Grand Sud FM (Radio Barques), le député LREM de la deuxième circonscription de l'Aude, Ala[Lire la suite]
Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

Il y a une évolution matri… [de nos sociétés] à définir, selon Emmanuel Todd !

        On sait l'attention portée par l’historien et anthropologue Emmanuel Todd à l’éducation, à la famille et à la religion pour comprendre les sociétés contempora[Lire la suite]
Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

Frappes en Syrie : On a les convergences que l'on mérite !

        Mélenchon, Besancenot, et d'autres, veulent que les luttes convergent pour faire tomber ce gouvernement, les voilà convergents avec Philippot, Boutin, Dupo[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :