Contre-Regards

par Michel SANTO

Le 6 août, on fêtait la véraison à Narbonne, quand à Hiroshima…

 

 
 

Il y a des coïncidences de calendriers particulièrement funestes. Tenez ! dans ma petite ville de Narbonne, par exemple. Tout entière mobilisée pour faire d’août un mois de réjouissances, il a suffi que la véraison, ce moment où les fruits et surtout les raisins commencent à prendre la couleur qu’ils auront à maturité, soit fêtée paradoxalement beaucoup plus tard et en pleines vendanges , le dimanche 6 août (!), et que le feu d’artifice du 14 juillet soit programmé pour être tiré le 9 (re !) de ce même mois, pour nous rappeler que ces deux jours-là, en 1945, furent aussi larguées deux bombes atomiques sur le Japon. La première, le 6 août, sur Hiroshima, la deuxième et dernière, trois jours plus tard, sur Nagasaki… Coïncidences funestes disais-je, mais à tort, cependant, pourvu qu’on les associe dans le même souvenir du tragique de l’histoire et la même espérance en un monde de paix…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (1)

  • Avatar

    Baleine_rieuse

    |

    Une fois qu’ AREVA aura fait péter NARBONNE avec son incinérateur TDN à l’hydrogène, nous pourrons nous aussi commémorer la Véraison atomique…Merci Monsieur SANTO pour votre éclair de lucidité…

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

%d blogueurs aiment cette page :