Contre-Regards

par Michel SANTO

Monsieur Baylet réactualise Daudet et son « Sous-Préfet aux champs »

116675481

Après ceux en charge de la politique de la ville, monsieur Baylet réinvente les « sous-préfets aux champs » (1). Un grand bon en avant! Je savais l’ancien patron du PRG  homme de presse, j’ignorais qu’il fut aussi homme de lettres. Et que celles du Moulin de  Daudet seraient son viatique ministériel.

   

(1) Itw de J.M Baylet à Sud radio. Extrait: « Je peux vous le dire en avant-première ici, je vais demander aux préfets de nommer dans chaque département un sous-préfet ruralité, avec un comité de pilotage, composé d’élus et de responsables agricoles, pour arriver à appliquer ces mesures et, naturellement, ce comité interministériel sur la ruralité qui va se dérouler au mois d’avril prendra un certain nombre de mesures complémentaires, celles qui sont attendues et celles qui sont nécessaires aujourd’hui pour continuer à soutenir la ruralité. »

Mots-clefs : , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

L'option préférentielle accordée par les collectivités locales au RCNM est-elle justifiée ?

      Narbonne fut grande, capitale aussi d'une vaste province romaine. Elle ne l'est plus depuis des lustres et ne le sera plus jamais. Ce qui ne l'empêche pas d'honorablement t[Lire la suite]
Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

Laurent Wauquiez nous sort le théorème de Georges Frêche : "Les électeurs sont des cons" !

      Bon ! je ne vais pas en rajouter à la "déferlante" de féroces critiques qui s'abattent sur Laurent Wauquiez depuis sa désormais célèbre conférence donnée dans une "gran[Lire la suite]
Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

Marcher dans une ville, c'est penser… avoir été quelque part, même si on ne sait pas où…

      À La fin des années 1970, Tout va mal dans la vie de Paul Auster. Son mariage se déglingue ; l’argent manque, l'inspiration et la force d’écrire des fictions, aussi. Il[Lire la suite]