Contre-Regards

par Michel SANTO

Narbonne : vers un élagage de sa jungle publicitaire !

© michel santo

Dans un billet récent :  j’écrivais ceci  sur le thème plus général du « massacre des centres villes » : « les centres de nos villes (j’habite l’un d’entre eux) se meurent… les paysages de leurs abords sont durablement défigurés (à moins d’apprécier les paysages type panneau publicitaire-boite en carton géante qu’offre la périphérie de la plupart des villes françaises. La mienne en offre un exemple particulièrement édifiant ; j’y constate aussi l’envahissement progressif du centre historique par cette lèpre publicitaire – de petits panneaux installés aux passages piétons , arrêts de bus, et carrefours, notamment)…. ».

Coups de gueules d’après référendum en Catalogne…

Lluis Llach et Joan Manuel Serrat.

   

Coup de gueule après avoir entendu hier soir sur FR3 Gérard Onesta (1), le vice-président « Vert » de la Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, en direct de Barcelone, (et présenté par la journaliste de service comme « un observateur international » – un mandat totalement fantaisiste !) s’étrangler d’indignation au micro pour dénoncer les violences policières exercées contre « le peuple catalan » qui exprimait dimanche son « juste droit à voter par la voie d’un référendum en faveur de son indépendance ».

Narbonne ! Désertification du centre-ville ? La solution imaginée par Denis Carrière…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière : « désertification du centre ville … La solution ! »

     
     
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Areva-Narbonne (TDN) ! Sortir de la « peur » et des « passions », réfléchir et décider dans un climat apaisé, en toute clarté…

 

On approche de la fin d’une histoire (Stephen King n’aurait pas mieux fait) au scénario terrifiant, écrite, scénarisée et diffusée par l’association Rubresus (surtout). Après des mois de campagne et de manifestation sur le thème des « graves » nuisances qui résulteraient du traitement des rejets nitratés d’Areva par l’installation du procédé TDN ;