Contre-Regards

par Michel SANTO

Scène de la vie narbonnaise en confinement : “Je suis en République, Monsieur !”

 
Brown poodle dog pooping defecate on walk way in the park
 

Je ne vois qu’eux depuis que nous sommes confinés. Ils sortent matin et soir aux mêmes heures. On les dirait conduits par d’impérieux besoins. Reconnaissables entre tous, ils marchent à pas lents, pour les plus âgés, autour de mon pâté de maisons ; marquent une pause tous les dix mètres, regardent à droite et gauche, devant et derrière, comme s’ils craignaient d’être épiés ; repartent ensuite et font les mêmes pas, les mêmes gestes pour enfin communier avec leurs chiens qui, sur le trottoir, au pied d’un arbre ou sur le gazon fraîchement étalé, y pissent ou y chient abondamment. Ce qui remplit leurs maîtres d’une joie contenue ; mais qu’on devine aisément à des gestes disons attendrissants. Tous les jours ceux-là donc sortent et suivent ce rituel domestique ; et, en toute bonne conscience, garnissent l’espace public des puantes déjections de leurs plus ou moins gros et plus ou moins adorables toutous. L’un deux, à mes remarques, pourtant l’autre jour poliment exprimées, m’a vertement répondu : « Je suis en République, Monsieur !». C’est vrai, nos ancêtres ont fait la Révolution pour cette engeance là aussi. Hélas !

Que lis-tu en ce moment ? L’Odyssée ! Voici pourquoi…

 

   

Un ami m’a demandé ce qu’en ce moment je lisais. C’est la question des questions sur les réseaux sociaux ! Je veux dire aujourd’hui et pour des semaines encore. Confinement oblige. Bien qu’on puisse se divertir autrement. Je n’ai pas de préjugés, s’agissant de passer le temps. À chacun sa manière. À cet ami, je lui ai donc répondu : “Rien de la production éditoriale récente !” Je voudrais que l’on me croit. Et que l’on n’y voit aucune pédanterie. C’est ainsi.

En “Corbières Salanque Méditerranée”, on chasse et “tue” entre amis !

             

Sébastien Pla, le jeune et inamovible maire de Duilhac-sous-Peyrepertuse – il est aussi président de l’Agence Départementale de Tourisme de l’Aude et président de le Commission Économie Touristique et Thermalisme de la Région Occitanie – , qui devait conduire la seule liste présentée aux suffrages des électeurs de ce pittoresque village, s’est vu notifier par le sous-préfet de Narbonne, une semaine avant le premier tour de ces municipales, son inéligibilité. La raison avancée par l’administration préfectorale : incompatibilité professionnelle.