Contre-Regards

par Michel SANTO

La Ministre de la Santé Agnès Buzyn excite « le monde du vin »…

   

Ouh là là, quel tintouin dans les chais, « les vignes » et les médias régionaux ! « Le vin est un alcool comme les autres » a  osé déclarer la ministre de la Santé, Agnès Buzin, sur la « 2 ». Et le « peuple » vigneron de s’enflammer à la lecture de ce titre dans le Midi Libre, assuré pour le coup d’un bon buzz. « Non, madame, le vin n’est pas un alcool comme les autres », s’offusquent de bons esprits. Ah bon ! Que je sache pourtant, si sa teneur en alcool est plus élevée que la bière, et moins qu’un cognac, le vin appartient néanmoins incontestablement à la catégorie des boissons alcoolisées, non ?

Tourisme : La Cour des Comptes critique, malgré les efforts, le « déficit d’attractivité » du Languedoc-Roussillon

Le rapport annuel de la Cour des Comptes 2018 vient d’être publié. Comme chaque année il est abondamment commenté. Le tourisme en Languedoc-Roussillon figure au sommaire de cette édition. La Cour des comptes, à plusieurs reprises, a relevé les insuffisances des politiques touristiques régionales et l’examen de la politique touristique conduite en Languedoc-Roussillon entre 2010 et 2016 corrobore ces constats. De cette analyse approfondie j’ai retenu les points suivants :

1 – Le contexte général.

Le Languedoc-Roussillon dispose d’atouts touristiques indéniables, fondés sur son climat, sa façade maritime, ses massifs montagneux, sa diversité paysagère, ses six sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco et ses parcs naturels.

« Centre-ville en mouvement » ! Un indigne communiqué du PS narbonnais…

En haut, à droite, Alain Vogel. En bas, à gauche, Patrick Vignal et Alain Perea. En bas, à droite, Didier Mouly, Patrick Vignal, Robert Ménard

Sourire ce matin en lisant (article annoncé en première page et en bandeau !) dans mon journal local (le seul !) que Jacques Bascou ne serait plus candidat à rien et qu’il se concentrait désormais exclusivement sur les deux prochaines années le séparant de la fin de son mandat de président du Grand Narbonne. Sourire amusé car les lecteurs de ce blog en sont informés depuis le 11 janvier (cliquer sur le billet : On ne tire pas que les Rois chez les socialistes narbonnais…) ; comme ils le sont aussi (dans ce même billet) des ambitions et des petites manoeuvres de ceux qui depuis se positionnent pour lui succéder (à la mairie et à l’Agglo).

LGV Montpellier-Perpignan ! Enfin, le moment de vérité est arrivé…

   

     

Philippe Duron, le président du Conseil d’orientation des infrastructures (COI), a remis, ce jeudi matin, son rapport à la ministre des Transports sur les nombreux projets laissés en suspens par les différents gouvernements de droite et de gauche depuis plusieurs années, faute de financements.