Contre-Regards

par Michel SANTO

Une fin de vie ordinaire…

 

C’est un bâtiment flambant neuf. Il occupe la plus grande partie du pôle Santé d’une zone d’activités. Le parking est vaste. On y circule aisément et les places sont nombreuses. Sur le côté gauche de l’allée qui mène à l’entrée de cette annexe de l’hôpital, une succession de petites pergolas, dans le style « moderne », nues.

Il n’y a pas de fatalité aux plages-parking et à l’artificialisation des étangs…

       

Maryse Arditi, la présidente d’Eccla, a raison de s’indigner publiquement à la vue d’un “parking” à même la plage des Mateilles bourré de véhicules automobiles comme j’ai pu le constater encore en cet été 2020. J’avoue avoir la même réaction quand, longeant régulièrement cette plage, ma vue accroche ce qui ressemble à ces immenses espaces où attendent d’être livrées, à la sortie des usines, des milliers d’engins à moteur.

Il est petit, vieux et malade. Je l’ai vu traverser la plage à l’heure où elle se vide…

IMG_0327

Pêcheurs, plage des Ayguades (Gruissan)

Il est petit, vieux et malade. Je l’ai vu traverser la plage à l’heure où elle se vide et venir s’installer, sa petite canne à pêche dans une main, un sac en plastique blanc dans l’autre, entre deux groupes de jeunes hommes armés de longues « perches » en fibres de carbone et dotés d’un matériel de la plus grande et récente sophistication.