Contre-Regards

par Michel SANTO

RCNM: Mr Archilla ne servirait-il des messes que pour ne rien y dire | Contre-regard.com

rcnm-conseil-campagne

Studio DEFACTO. Agence de communication Narbonne.


«Je vais aller doucement et je me répéterai s’il le faut»[1] a annoncé en préambule de sa dernière conférence de presse le tout nouveau président de la SASP du RCNM, Bernard Archilla. Ce qui est exact… pour la répétition bavarde! Jamais, en vérité, dans l’histoire récente de ce club il n’y eut autant de petites messes informatives depuis son installation aux commandes du club ; à l’inverse de son prédécesseur, qui lui n’en faisait pas, mais pour un résultat tout aussi équivalent. On n’y apprend rien d’autre, en effet, qui ne circule depuis des lustres autour des « tonneaux des Halles » et de certaines terrasses de cafés. Résumé : «Des règlements et engagements financiers ont été pris juste avant notre arrivée. Ces règlements et engagements pénalisent le budget du club»…«Je ne communique pas de chiffres. C’est grâce à l’action des entrepreneurs que le club a été sauvé». Oui, bon ! Ça va… Mais moi j’aimerais bien savoir, justement — je ne dois pas être le seul ! —, à combien s’élève le capital de la SAPS depuis sa prise de contrôle par les « Narbonnais », qui y détient la plus grosse part parmi les chefs d’entreprises du cru et, accessoirement, le montant de celle de son Président. Autre question, est-il exact, selon le point de vue exprimé par certains actionnaires en privé, qu’il faudrait la même somme investie en capital pour assurer l’équilibre du compte d’exploitation de la saison ; et comment la financer ? On ne peut pas avoir critiqué la gestion passée pour son absence de « transparence » et rester muet sur la situation financière réelle du club, et qui le dirige vraiment, et non en façade. Je serais cependant malhonnête si je ne créditais pas monsieur Archilla de m’avoir toutefois éclairé sur l’état de santé de Monsieur Labit : « On travaille sur ce dossier. Il est en arrêt de maladie mais ce n’est pas de ma faute. » ; et sur un trait de son caractère : son humour , que je ne qualifierai pas. Ce qui semble annoncer, selon le Midi Libre – en titre, en gras et sur toute la largeur de son édition du 14 août –, « une chasse aux sorcières ». Un dimanche de l’Assomption, fallait oser !


[1] Cf La dépêche : http://www.ladepeche.fr/article/2016/08/14/2400876-le-president-bernard-archilla-se-dit-afflige-de-la-situation.html

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Laisser un commentaire

Articles récents

Trois titres, trois représentations du monde…

Trois titres, trois représentations du monde…

Ce quotidien est le plus lu dans les Départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales. Trois éditions les couvrent : Carcassonne, Narbonne et Perpignan. Trois éditions et trois pages de "Une" : t[Lire la suite]
No thumbnail available

Deux heures loin du bruit et du désordre "mondain"…

Hier matin, longue marche de la passerelle entre Deux Villes jusqu’à l’écluse de Raonel. Deux heures d’efforts physiques et de quiétude morale. Ou plutôt de distance intellectuelle avec le bru[Lire la suite]
Salauds de riches, va !

Salauds de riches, va !

Notre-Dame de Paris. Et puis Zut, zut ! Encore plus salauds que je l'imaginais ces riches. Ils continuent leur mercantile et immorale pub en renonçant, après leurs dons, à leurs déductions fiscale[Lire la suite]
La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

La "mer monte" au Grand Castelou, et Didier Mouly la trouve saumâtre…

Didier Mouly « la trouve saumâtre », cette avarie financière dans le projet d’aménagement du Grand Castelou : un site remarquable situé  dans un espace protégé en bordure du canal de[Lire la suite]
Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Demain, Notre-Dame de Paris sera  encore plus belle !

Tant de choses paraissaient dérisoires devant le spectacle effrayant de Notre Dame de Paris en feu, hier soir, jusqu'à tard dans la nuit ; une nuit sans fin de noires pensées et de gorges nouées. [Lire la suite]
À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

À l'Assemblée Nationale, une toile d'Hervé Di Rosa banaliserait le racisme !

le 4 avril, l’hebdomadaire L’Obs publiait une tribune signée par Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau, intitulée « Banalisation du racisme à l’Assemblée nationale : ouvrons les yeux ». L’objet de l[Lire la suite]
%d blogueurs aiment cette page :