Contre-Regards

par Michel SANTO

Salle multimodale de Narbonne ! Bertrand Malquier juge que l’emprise du Parc des Sports n’est pas la plus cohérente pour l’implanter. Il a raison !

Parc -expo-salle-multimodale

 
 

Ce matin, dans l’Indépendant , j’apprends que Didier Mouly propose à Jacques Bascou de récupérer le Parc des Expos, qui appartient et que gère le Grand Narbonne, “pour le démolir puis y implanter la future salle multimodale”. Une proposition qui n’a rien d’étonnant puisque déjà exprimée en juin 2015, à l’occasion d’un entretien avec le maire de Narbonne, publié dans le même journal, et que j’avais commenté dans un de mes billets, le 17 de ce même mois de juin. Rien de nouveau donc : (billet en lien : ici).

Cela dit, je note deux choses. La première est que Bertrand Malquier reconnaît  que l’emprise du Parc des Expositions est “non seulement l’endroit le plus cohérent pour implanter la salle, mais c’est aussi le seul », et que, ce disant, il ne pouvait pas mieux légitimer les critiques des opposants de l’association “Touche pas à mon parc des Sports et de l’Amitié” qui ne cessent d’expliquer que la faire sur l’emprise du Parc des Sports était le plus mauvais choix que l’on pouvait faire. La seconde est que sa demande, et celle de Didier Mouly, de récupérer la propriété du Parc des Expositions pour le démolir et y construire à la place leur salle multimodale est absurde, au plan juridique comme au plan économique (voir toujours mon billet en lien). Par contre, que Didier Mouly et Jacques Bascou se mettent enfin autour d’une table pour y “croiser”  leurs analyses et leurs besoins que traduisent aujourd’hui, pour le premier,  ce projet de salle multi-modale et, pour le second, la nécessaire rénovation/modernisation du Parc des Expositions, pour les traduire en un seul équipement sur l’emprise de ce même Parc, est non seulement souhaitable, mais nécessaire. Une procédure coopérative qui, pour peu que l’intérêt général prime sur une compétition institutionnelle et politique aux déplorables conséquences, pourrait déboucher, évidemment, sur une synergie d’objectifs, de moyens, de financements et de mode de gestion profitables aux Narbonnais, au “territoire”… ainsi qu’aux contribuables. Je sais, pour avoir posé la question à Henri Martin, le premier Vice-Président du Grand Narbonne, lors de son dernier passage à Radio Barques, qu’il est plutôt favorable, sur ces bases, à la recherche d’une solution commune ; d’autres élus du Grand Narbonne, et non des moindres, le sont aussi. Le seul obstacle est d’ordre politique, et dans le refus, par principe, d’une coopération entre la ville centre et l’Agglo. Sur un enjeu urbain et économique de cette importance, cette posture est tout simplement incompréhensible, pour ne pas dire irresponsable. Il serait quand même temps que nos élus prennent enfin conscience qu’ils  le sont, élus, pour satisfaire l’intérêt de la communauté des Narbonnais, non pour se laisser porter par des logiques politiciennes… ou des intérêts particuliers… Comme on peut le constater, la bataille engagée par l’association “Touche pas à mon Parc des Sports et de l’Amitié” dépasse largement le seul cadre de sa préservation. De ce fait, elle devrait rassembler tous ceux qui ont à coeur l’avenir de cette Ville et du Grand Narbonne… Rien n’est jamais définitivement acquis ! Et encore moins le sommeil de la raison qui, comme chacun  sait “enfante des monstres”…

 
 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

 

Mots-clefs : , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (1)

  • Avatar

    Alphonse MARTINEZ

    |

    Alors les petits c’est quand l’age de raison chez les NeuNeus ??????????????

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :