Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Moudenc’

Chronique de la Grande Région LRMP. Santé: deuxièmeToulouse, Montpellier sixième et l’ARS à…

220px-Meudon_Rabelais-parc  

Les CHU de Lille (1er) et Toulouse (2e) arrivent à nouveau en tête de la 18e édition du palmarès des 50 meilleurs hôpitaux publics étudiés pour la qualité de leurs spécialités médicales ou chirurgicales, publié jeudi dans le Point qui introduit cette année la prise en charge de la boulimie et de l’anorexie. Celui de Montpellier ne figure qu’à la sixième place.

Chronique de la Grande Région. Régionales2015: que cache le faux débat Toulouse/Montpellier capitale régionale?

images

Damien Alary serait donc le porte-parole du gouvernement et tout le monde l’ignorait. Hier en conférence de presse, seul, il nous a annoncé le maintien, dans ce qui ne sera plus la capitale de feu le Languedoc-Roussillon en janvier 2016, d’un certain nombre de services de l’État à Montpellier. Ce qui était déjà acquis, comme dans d’autres régions. Difficile d’imaginer, en effet, pour de simples et seules raisons de logistique administrative que l’ensemble des services en question, et leurs agents, soient déplacés à Toulouse d’ici 2017.Les raisons politiques, elles, allant évidemment de soi, il n’est pas besoin d’en faire état ici. J’ajoute simplement qu’au delà de cette date, sous l’effet des contraintes budgétaires de l’État et des effets de synergies, qui ne manqueront pas d’apparaître nécessaires, la loi des économies d’échelle devrait se traduire forcément par des mouvements de concentration dans les services de l’État en région … Mais nous n’en sommes pas là!

Chronique de Narbonne et d’ailleurs. Dominique Reynié et quelques rentiers de la politique régionale…

        648x415_dominique-reynie-candidat-regionales-midi-pyrenees-languedoc-roussillon  

Le 6 avril, j’écrivais ceci à propos de Dominique Reynié et de sa candidature pour être la “tête de liste” UMP.UDI aux élections régionales dans la grande région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon : “On peut penser ce qu’on veut de cet intellectuel libéral de haut vol, mais en entrant dans la mêlée sur le flanc droit de cette grande région, il fait exploser, au décollage, une bien médiocre escadrille d’élus professionnels candidats à cette investiture…” Je doutais cependant que l’aréopage d’élus chargé de désigner leur chef de file aille jusqu’à le préférer à l’un d’entre eux. Eh bien, ils l’ont fait!  C’était à Sète, samedi.

Chronique de Narbonne: Où il est question d’apolitisme, de Didier Mouly, de Bertrand Malquier et des tonneaux des “Halles”…

    Capture d’écran 2014-12-01 à 13.14.08

Manuel Cudel  nous livre, dans le Midi Libre de dimanche dernier, cette “indiscrétion”: Didier Mouly serait intéressé par le mandat de conseiller départemental. Si on ajoute à cette discrète information, non démentie pour le moment, celle avérée – et photographiée – du voyage récent fait à Toulouse, à l’invitation du maire UMP de la Ville, Monsieur Moudenc, qui y avait invité tous les maires de son parti de la future grande région, dont Michel Py, le voisin de Leucate, pour lancer les travaux préparatoires  des élections régionales de décembre 2015, on ne manquera pas de s’interroger sur le sens réel de cet apolitisme de principe  revendiqué par le maire de Narbonne, assorti, de surcroît, d’un refus, préélectoral, il est vrai, de cumuler plusieurs mandats afin de réserver tout son temps et toute son énergie à l’exercice de son seul “métier” de premier magistrat de la Ville.