Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Nouveau Narbonne’

Chronique de Narbonne: Didier Mouly et Bertrand Malquier, un premier couac!

images

Dans une chronique récente, je notais, sans insister, que le Maire de Narbonne Didier Mouly avait voté, lors d’un dernier conseil communautaire du Grand Narbonne, pour l’attribution d’une subvention en complément du financement apporté par le Conseil Général de l’Aude, en la circonstance maître d’ouvrage de l’opération , pour la réalisation d’un rond-point sur le territoire de la commune de Leucate.

Chronique de Narbonne: Deux euros d’impôt foncier en moins!

impôts locauxCe matin de très bonne heure, j’ai pris connaissance d’un communiqué de Nouveau Narbonne qui m’a mis de très bonne humeur. Fiche d’impôt annotée et stabilosée en exergue, j’apprends que l’heureux destinataire de cette missive fiscale va bénéficier, par la grâce de la nouvelle municipalité, d’une réduction d’impôt foncier de 2 euros. 

Narbonne! deuxième tour : analyse à chaud du désistement de monsieur Pinet …

imgres

Frédéric Pinet, le candidat UMP, renonce à se maintenir au second tour, la voie est donc toute dégagée pour Didier Mouly , et la situation se complique encore un peu plus pour Jacques Bascou, privé, de surcroît , du soutien explicite du Front de Gauche. Comment analyser cette décision de la tête de file de la droite républicaine et du centre ? En toute logique, la stratégie de ce parti fondée sur son intérêt à long terme, lui commandait en effet d’investir la scène locale pour ne plus être à l’avenir phagocyté et « brûlé » par Nouveau Narbonne, comme il le fut pendant tout le règne d’Hubert Mouly . Pour son candidat, il était donc tout à fait compréhensible , qu’il se maintienne, et ce quel qu’en soit, à court terme, le prix politique à payer. Cela c’est la théorie ! Et puis, et puis il y a la pratique, les conflits de personnes, les pressions de toutes sortes, le poids de décisions lourdes de conséquences , sur soi, ses amis, ses relations ; les insultes, les calomnies. Bref, tout ce que l’écosystème politique produit naturellement, si je puis dire … Cela pour dire aussi que le subjectif et le contexte jouent bien sûr un très grand rôle dans ce genre de situation. Le problème, quand même, ici, c’est d’avoir sacrifié la stratégie au profit d’un désistement tactique sans bénéfice électoral en retour. Dans une guerre de mouvement, quand on privilégie la tactique en oubliant la stratégie, on perd sur tous les plans ! De sorte que l’on peut d’ores et déjà dire, que l’on vient d’assister à un Hara Kiri politique, dont on ne mesure pas encore évidemment tous les effets, pour ce parti j’entends… et Nouveau Narbonne et le FN , à court terme, en sont à coup sûr les principaux bénéficiaires. On peut se demander enfin, et à juste titre à postériori, si , pour en arriver là, après une campagne de division comme jamais à droite , il n’était pas préférable pour une UMP si peu sûre de sa stratégie et de ses objectifs – la personne de Frédéric Pinet n’est pas en cause ici – d’organiser et d’accepter l’union d’entrée de jeu, en abandonnant toute velléité de reconquête politique sur la scène locale. Cela dit, je peux me tromper et espère le secours d’une bonne âme afin de m’en faire la convaincante démonstration – je ne plaisante pas ! Mais bon, n’ayant aucun intérêt particulier partisan à défendre dans ce débat, sinon celui de ma seule liberté d’expression – pas négociable elle – je n’insisterai pas sur ce sujet . Un dernier point toutefois sur la ventilation de ces voix qui se sont portées sur monsieur Pinet au premier tour – près de 11 % : beaucoup vont manquer, je crois ! Au final, un deuxième tour très serré dimanche, avec une dynamique plutôt défavorable à Jacques Bascou. Mais, en politique, comme en d’autres domaines rien n’est jamais acquis , ni la force ni la faiblesse …

 

Chronique de Narbonne: Nouveau Narbonne se meurt !?

 00C8000000805164

Didier Mouly : «Je ne veux pas m’asseoir à une table où l’on parle de politique. En revanche, si on parle de défense des Narbonnais, d’expansion de la ville, alors là, je serai présent et avec moi Nouveau Narbonne». Un point de vue qui m’a tout l’air d’une ligne politique… Mais une ligne politique qui me paraît définitivement obsolète. Et qu’un Michel Moynier, même vainqueur aux dernières municipales avec l’estampille « Nouveau Narbonne » , aurait de toute façon, sur la durée, sérieusement amendée pour ne pas dire relâchée. Pour deux raisons simples.

Articles récents

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Trois notes d'humeur sur la "vie" narbonnaise – et d'ailleurs !

Rue du Pont des Marchands. Samedi matin, entre Halles et rue du Pont des Marchand. Le ciel est encore gris de hauts nuages. Un léger vent marin les pousse vers l'intérieur des terres. Au-dessus de [Lire la suite]
Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Jeux de "dames", à Narbonne, pour les prochaines municipales ?!

Les joueurs d'échec. Le Caravage. Dans le microcosme narbonnais, si les pièces principales du jeu politique des prochaines municipales sont en place, les conditions de son exercice ont profondément[Lire la suite]
Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Gazer ! Le mot et la chose, en jaune...

Lundi matin aux Halles de Narbonne ! Accoudé à un bar, un de mes amis en compagnie de deux autres personnes. Très rapidement la conversation vire au Gilets Jaunes. Je reprends l'une d'entre el[Lire la suite]
Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

Comment mieux lutter contre l'habitat indigne, dans la Narbonnaise… et ailleurs !

J'ai reçu dans ma boîte de réception électronique ces photos. Ce sont celles d'un "appartement" de 13m2 avec une mezzanine… mais seulement accessible à genoux. Son loyer : 280€ ! L'installation élect[Lire la suite]
Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Le congrès des Gilets Jaunes des Pyrénées Orientales a tourné au vinaigre ...

Plus de 500 sympathisants du mouvement des Gilets jaunes se sont rassemblés au centre culturel de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales. Un centre culturel (!) mis à [Lire la suite]
Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

Médias, pourquoi tant de haine et de défiance !

   Eugénie Bastié, comme de nombreux autres journalistes, s'interroge dans le Figaro du jour : "Médias, pourquoi tant de haine ?". Une haine allant jusqu'à l'agression physique dans les[Lire la suite]