Articles marqués avec ‘Réchauffement climatique’

Il est temps pour le Grand Narbonne d’en finir avec ses ambiguïtés et contradictions concernant Orano Malvési…

     

Nous avons sur le territoire du Grand Narbonne, avec Orano Malvési, une des cinq usines au monde de raffinage et de conversion du yellowcake sous la forme de tétrafluorure d’uranium. Elle est de ce fait la porte d’entrée du potentiel de production d’électricité décarboné dont dépend en partie l’avenir climatique de notre planète. Toutes les études disponibles montrent en effet que la baisse du réchauffement climatique ne peut pas être assurée sans une combinaison optimale associant énergies renouvelables (ENR) et énergie nucléaire (EN).

Greta Thunberg : ce que révèlent les « passions » et les attaques dont elle fait l’objet…

 

capture-greta-thunberg-60b77d-0@1x

   

Nous venons de vivre une séquence médiatique emblématique des deux idéologies en passe de s’imposer et de converger dans les représentations que nous nous faisons de notre avenir sur cette terre, et les formes de gouvernement des communautés politiques qui organisent le présent et anticipent le futur.

« Guerre » contre le climat ! le maire de Bize, notamment, face au PDG de Total, seulement !?…

 
Sans titre.jpg

Bize : les rues inondées © F.Guibal/France 3 pays Audois ; Total : illustration France Info (Villalon Richard/ MAXPPP)

 

Ce titre dans l’Indépendant : « Alain Fabre, le maire de Bize, face au PDG de Total ». Pour quels motifs ? C’est le plus gros émetteur de gaz de France et avec 13 autres de ses collègues, il lui a signifié que s’il ne respectait pas ses engagements de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre, il l’enverrait devant les tribunaux. Et pourquoi ?

l’État « nounou » : il fait chaud, il faut boire ; bien s’habiller…

  catalog-cover-large.jpg    

Il fait chaud ! Très chaud ! Et me l’entendre dire tous les matins et tous les soirs de tous les jours par les présentateurs météo des journaux télévisés, les éditorialistes des stations de radio, les ministres, les présidents et représentants des partis d’opposition — certains n’hésitant pas à rendre le gouvernement responsable de la canicule que nous subissons en ce moment — , les militants d’associations « vertes », me fatiguent. Oui, il fait chaud, très chaud ! Il faut boire, boire, nous est-il rabâché.

Articles récents