Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘Robert Navarro’

Dimanche ! “Mauvaises” pensées et autres…

   

Finalement, à lire les publications qui défilent sur ma page d’actualités Facebook, et quel qu’en soit l’objet, je constate un grand conformisme chez leurs auteurs. Rares sont ceux, en effet, anonymes, parce que masqués, ou pas, à sortir de leur bocal idéologique pour nous surprendre d’une réflexion personnelle. Cela vaut pour les adeptes haineux des diverses sectes complotistes ou les militants et soutiens inconditionnels, souvent violents, d’une « cause » philosophique ou politique. J’observe aussi qu’échappent à  ce comportement moutonnier quelques personnalités qu’on aimerait rencontrer ailleurs que sur les réseaux sociaux ; et qu’elles ont souvent, pour ne pas dire toujours, le goût des livres et de la littérature.

Procès de Robert Navarro, l’ex-patron du PS de l’Hérault: un détournement de responsabilités?!

&2014-11-21_161815_SENAT-NAVARRO.jpg


Trois mois de prison avec sursis, 20.000 euros d’amende et trois ans d’interdiction de droits civiques ont été requis mardi contre le sénateur DVG de l’Hérault Robert Navarro, 64 ans, patron de la puissante fédération socialiste départementale pendant 20 ans. La même peine a été requise contre son épouse Dominique, âgée de 60 ans, qui était “chargée de mission” à la fédération socialiste héraultaise et assistante parlementaire de son mari, qui était également député européen. Au nom de la fédération socialiste, Luc Abratkiewicz a demandé “réparation du préjudice financier et moral“. Il a vu dans ce procès “l’épilogue d’un système montpelliérain dans lequel on faisait ce qu’on voulait et on était réélu“, du temps de Georges Frêche.

Chronique de Narbonne et de la Grande Région. Damien Alary et le Conseil régional du Languedoc-Roussillon disent “non” à Toulouse capitale!

damien-alary-ce-n-est-pas-une-hemorragie-comme-on-essaie_1440847_418x209

Le Conseil régional du Languedoc-Roussillon s’est prononcé contre le projet de décret qui fixe Toulouse comme “chef-lieu provisoire” de la nouvelle grande Région, ce vendredi 24 juillet. A l’exception de l’opposition de droite (“Les républicains”) et de l’Union centriste qui n’ont pas souhaité “prendre part au vote”, des élus divers gauche François Delacroix et Robert Navarro qui se sont abstenus, l’assemblée régionale a émis un “avis défavorable” sur proposition du président socialiste Damien Alary. Un Damien Alary, pourtant encore numéro 2 de la liste socialiste conduite par la “toulousaine” Carole Delga.