Contre-Regards

par Michel SANTO

“Touche pas à mon cumul!”

«Le non cumul des mandats, tout le monde en parle, tout le monde le réclame (plus de 70 % de votes favorables lors de la dernière consultation du PS début octobre et une proposition de loi à l’Assemblée déposée par l’UMP en juin), et pourtant personne n’en veut.» En Languedoc-Roussillon, comme partout en France où seuls 68 députés et 68 sénateurs n’ont qu’un seul mandat.Des cas ! Limite fraternels à l’égard de leurs collègues de notre exemplaire République qui, en l’espèce, l’est si peu comparée à ce qui se pratique dans le reste du monde démocratique. Et tous d’évoquer le «statut de l’élu», qui devrait-être amélioré si le cumul des mandats n’était plus permis. Un «statut »qui, en réalité, cache mal la triviale «revendication» d’une substantielle compensation financière. Allez donc, avec ce genre d’élus, faire avancer l’idée que la modernisation de la France passe par la suppression de toutes les rentes… Après les «potes», c’est à présent «aux cumuls» qu’il n’est pas permis de toucher…

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :