Contre-Regards

par Michel SANTO

Articles marqués avec ‘PS’

Le 6 décembre 2015, s’est joué le premier tour de la présidentielle de 2017…

    n-ELECTIONS-REGIONALES-large570  

Peu de surprise – je ne donnerai pas de chiffres, tout le monde les connaît. le FN est le premier parti de France, en suffrages exprimés, le « LR » n’est pas en situation de présenter une alternance crédible, et le PS est à la merci des écologistes, voire de l’extrême-gauche. Dans cette situation, et dans le jeu à trois des régionales, le PS et ses alliés peuvent limiter la casse, malgré les pertes déjà assurées de PACA et NPDCP.

Régionales 2015. Quelles alliances au second tour?

832531-carte-repartissant-les-intentions-de-vote-d-apres-un-sondage-au-1er-et-2eme-tours-par-region  

Il n’est pas besoin de faire état des prévisions enregistrées par les instituts de sondages, pour le premier tour des régionales, pour ne pas  s’inquiéter des tactiques et des postures électorales de campagne qui placent désormais les partis républicains dans l’impossibilité d’effectuer, au second tour les choix raisonnables qui devraient permettre de barrer la route au Front national dans les régions où il menace de s’imposer. Comment, en effet, ne pas voir que ce qui  les sépare est infiniment moins important que ce qui les rapproche face au danger que représente la montée en puissance du Front national.

Régionales2015. PS de l’Aude : Jean Claude Pérez sort l’escopette, flingue Escouplé et sa « fédé »…

Capture d’écran 2015-10-14 à 14.42.03

Ça rue  dans les coulisses de la fédération audoise du PS. Et c’est Jean Claude Perez, écarté par elle de la liste de ses candidats aux régionales, qui le fait savoir, et en quels termes, sur les réseaux sociaux. La cause : la présence d’un PRG des P.O, son premier secrétaire départemental, parachuté par Baylet et Cambadélis au dessus de la Cité de Carcassonne. Jusqu’ici, tout se passait dans la plus grande discrétion, mais « pan, pan… », Pérez, dont on sait qu’il n’a jamais été un fan de cet accord électoral avec le PRG, a décidé de sortir son escopette pour publiquement flinguer Escouplé. Et au passage d’envoyer une rafale à ceux  de sa « fédé  » qui pensaient l’avoir « tué »… Coup double!

Chronique du Grand Narbonne. Après Henri Martin pour les « divers droite, non-inscrits, Édouard Rocher pour un groupe « divers gauche… »!

201407291012-full

Au mois de juin dernier, j’annonçais la naissance d’un groupe divers droite et non-inscrits au Grand Narbonne, avec à sa tête Henri Martin (?!)  Un groupe qui résulterait de la fusion, après sa dissolution, de celui de Michel Py, le maire « Les Républicains » de Leucate, auquel s’adjoindraient les proches du maire de Port-la-Nouvelle, comme Gérard Kerfyser, le maire d’Armissan, et madame Viviane Durand, la mairesse de Sainte Valière, trois poids lourds de la gouvernance Bascou, notamment. Soit au total, si je compte bien, pour ce nouveau groupe, une douzaine d’élus communautaires, environ. Dans ce même billet, j’analysais les raisons et les conséquences politiques de cette initiative politique prise par celui qui, classé à droite, a pourtant permis, en compagnie de Gérard Kerfyser notamment, l’élection de Jacques Bascou à la présidence du Grand Narbonne, et ce malgré sa défaite aux municipales dernières sur Narbonne, la ville centre. Je ne vais donc pas revenir, au risque de me répéter et de lasser, sur ces différents points, que mes lecteurs peuvent retrouver exposés dans le billet figurant en lien, ci-dessous. C’est sur une de ses conséquences dans l’organisation du prochain conseil communautaire que je voudrais aujourd’hui appeler l’attention.

Mes Contre-Regards du 26/09/2015 sur Grand Sud FM. L’invité Didier Codorniou (Régionales2015)

20150925212122_901_
Partie 3. Dans un portrait de « Codor » fait par le journaliste Jacques Molénat pour un livre récent, et où l’auteur affirme que le maire de Gruissan s’était vu proposer la présidence du Grand Narbonne par Nouveau Narbonne en 2014, l’intéressé confirme qu’il y a bien eu « des propositions et des négociations ». Congrès PRG. Du beau monde, mais des décisions fondamentales restée en suspens.
Lire
 

Articles récents

2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

2eme circo de l'Aude, Marie-Hélène Fabre, candidate du Parti Socialiste, soumise à la question !

    J'ai adressé un petit (et léger) questionnaire – dans le style du questionnaire de Proust ! – aux candidats à l'élection législative des 11 et 18 juin sur la deuxième circons[Lire la suite]
Echos de la campagne des législatives sur la 2eme circo de l'Aude !

Echos de la campagne des législatives sur la 2eme circo de l'Aude !

Je prends connaissance à l'instant de la presse locale du jour qui fait état, notamment, de la décision prise par Michel Moynier, l'ancien maire de Narbonne adoubé par Hubert Mouly  et préside[Lire la suite]
Étrange calme avant la tempête du 18 juin !

Étrange calme avant la tempête du 18 juin !

Maxime Tandonnet écrit ceci dans un de ses derniers billets : "Ces derniers jours, la France d’en haut, médiatisée, visible, officielle, communie dans un indescriptible enthousiasme, et quasi unanim[Lire la suite]