Contre-Regards

par Michel SANTO

« Autant bâiller aux corneilles… »

     

Unknown-3Je constatais, dans mon billet précédent, le mauvais coup porté à notre langue par « un barbarisme » venu de Chine et qui, par la complaisante et démagogique vertu de Messieurs Balladur et Lang vient d’être élevé au rang de « création linguistique »

Les journalistes, qui ne sont jamais en reste dans l’art du divertissement ,  présentent, à peu d’exception près, cette «  bravitude » comme l’égale, dans l’ordre du langage, de « l’urinoir de Duchamp » dans celui des arts plastiques. Une espèce mal définie de révolution esthétique, en quelque sorte. Une variante amusante de « branchitude » qui poussent ses cornes jusqu’en Poitou-Charentes, à La Crèche précisément, où est né, le délicieux « haut et creux ». Qui, n’en doutons pas, sera vite rejoint par son double, et vertigineux : « bas et plein » L’esprit moutonnier caractérisant nombre de nos concitoyens crétinisés par la purée médiatique, nul doute que ce virus ne se propage dans toutes les chaumières bobos. Dans sa correspondance avec Louise Colet, Flaubert écrivait, le 8 février 1852 :  »  À ce qu’il paraît qu’il y a dans les journaux les discours de Guizot et de Montalembert. Je n’en verrai rien ; c’est du temps perdu. Autant bâiller aux corneilles que de se nourrir de toutes les turpitudes quotidiennes qui sont la pâture des imbéciles « . Il voyait loin, et juste, le bougre!

Photo : Gustave Flaubert

Mots-clefs : , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (2)

  • Avatar

    cauchy

    |

    J’aurais écrit « bayer » (cf Larousse).Mais je n’irais pas contre Gustave.

    Reply

  • Avatar

    Michel Santo

    |

    Gustave aurait-il fait une confusion? En ce cas, il était coutumier de la chose. Ainsi dans Madame Bovary :  » Pauvre petite femme! ça bâille après l’amour, comme une carpe après l’eau sur une table de cuisine. »

    Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

Municipales2020 à Narbonne : la REM entre dans la danse et le siècle (!)

        Fin de l’insupportable attente. Sur la Place du Forum  (évidemment !) le voile a été enfin levé sur cet énigmatique code romain XXI placardé par les « marcheurs loc[Lire la suite]
La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

La petite carte postale estivale, et très codée, de Guillaume Héras, le V.P du Grand Narbonne...

    Monsieur Daraud sera donc la tête de liste du Rassemblement Bleu Marine à Narbonne, lors des prochaines élections municipales. Comme dirait mon voisin, fin psychologue : « il a u[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :