Contre-Regards

par Michel SANTO

Règlements de comptes chez les « Le Pen »…

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :

 
     
 

Vous pouvez agrandir l’image en cliquant dessus. Tous les croquis et caricatures de Denis sont disponibles en cliquant sur Denis Carrière, en rouge, en haut et à gauche.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ! Et n’hésitez pas non plus à lire aussi les autres articles proposés ci-dessous !

M-H Fabre ouvre le match des municipales, au Ps et à gauche…

ps narbonne.png

« Coucou, c’est moi * ! C’est moi, Marie-Hélène Fabre. » Qui ? « M.H.F, votre ex-députée sortante et sortie par mon ancien DGS à la mairie de Narbonne ! Sortie et larguée en pleine campagne par Jacques Bascou et tous ces faux-culs du Ps » Oui, et alors ? « Je vais me les faire ces traîtres, à coups de savates dans les rotules »

Drôle de guerre ! Le directeur de cabinet de Didier Mouly démissionne (Et de deux !)

Après le licenciement de la Directrice Générale des Services de la Ville, c’est au tour du jeune Directeur de Cabinet du maire, monsieur Mandin, en poste depuis septembre 2016, de quitter l’Hôtel de Ville. Hier soir, sa démission pour des raisons strictement personnelles et professionnelles (bien entendu !) a été annoncée aux élus du Bureau Municipal. Dans mon billet d’hier, j’analysais les véritables raisons à l’origine de cette décision très politique concernant madame Umbach.

La DGS de Narbonne, bouc-émissaire d’un combat de chefs au sein de l’exécutif municipal ?!

Je ne reviendrai pas ici sur les conditions administratives et juridiques dans lesquelles madame Umbach quitte ses fonctions de DGS de la Ville de Narbonne, la presse locale et certains membres de l’opposition s’en sont fait largement l’écho. Je dois dire, au passage, que, comme souvent dans ce genre de circonstances, les passions les plus tristes : ressentiment, jalousies, règlements de comptes professionnels (ou, à travers sa personne, politiques) n’ont pas manqué ; ce qui, chez moi, entraîne presque immédiatement une première réaction, disons de bienveillante neutralité.

Mais quelle stratégie de communication touristique pour le département de l’Aude ?

         

J’apprends que l’Agence de Développement Touristique de l’Aude veut repenser son « marketing » de la « destination Aude » (Passons sur ce langage de communicant puissamment détestable : il faut faire avec, hélas, pour se faire comprendre – ce dont toutefois je doute .) Il serait temps, en effet ! Je n’ai jamais saisi, notamment, les raisons qui ont amené les décideurs de ce Département à choisir la « marque Pays Cathare » * comme bannière d’un territoire qui ne possède aucun site patrimonial clairement identifié à ce mouvement religieux ; alors que l’Aude possède, a contrario, avec la Cité de Carcassonne et l’ensemble monumental de Narbonne (entre autres monuments historiques), les sites médiévaux les plus visités de l’ex-Région Languedoc-Roussillon (sans parler du canal du midi). Cela dit, le Département n’est pas seul en cause dans l’affichage (pour rester dans la com !) d’un tel contresens historique (et touristique).

Articles récents

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Vialatte)

Si la terre était ronde, il n’y aurait pas de vacances. L’homme ne pourrait plus se reposer.… (A.Via

        "Il ne faut jamais mettre un homme, sans un entraîne­ment progressif, en face d’une situation qui l’oblige soudainement à réfléchir à plusieurs choses. Le san[Lire la suite]
Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

Les TGV arrivent bien à Béziers, d'indignes affiches aussi…

          Les TGV arrivent bien à Béziers. Il en repartent aussi. Comme à Narbonne, Perpignan et Montpellier. Et ce depuis quelques années déjà. Qu’ils ne roulent[Lire la suite]
L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

L'État déconcentré : un vigoureux rapport de la Cour des Comptes…

            Voilà qui donne une idée du chantier que le gouvernement a décidé d'ouvrir. Dans un rapport remis ce 11 décembre, la Cour des comptes appe[Lire la suite]