Contre-Regards

par Michel SANTO

Monsieur Baylet (et son groupe de presse) prend le train médiatique et politique des LGV, et déraille …

   
Capture d’écran 2017-10-05 à 14.08.09.png

Photo de Rémi Benoit trouvée sur le mur Facebook de Stéphane Thépot

     

Cette photo se suffit (presque !) à elle-même. Monsieur Baylet, ce spécialiste des allers-retours entre palais de la République et son siège social du groupe La Dépêche, ne se contente plus d’affirmer qu’il est « la voix des média » (au singulier !) – ce que nous savons pour vivre au quotidien (façon de parler) son contrôle monopolistique de la presse régionale –, mais le voilà qui trompette, à coups de sondages « bidons », de futiles publications et de pétitions citoyennes (sans rire !), sur ses propres titres (et sur ses sites en ligne), afin d’obtenir de l’État qu’il revienne sur sa décision de geler la construction de nouvelles LGV (Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan).

Le New York Times, à propos d’Emmanuel Macron, instrumentalisé par les médias français !

Il y a  quand même quelque chose de pervers dans ce monde des médias. Dernier exemple en date de détournement massif de l’information et de sa manipulation, la pseudo « tribune au vitriol du New York Times qui juge Emmanuel Macron comme un président raté » (titre de la Dépêche du Midi).

Petite histoire édifiante sur l’usage de la réserve parlementaire et de ses effets sur la liberté de penser…

   

On l’appellera Madame, on l’appellera Monsieur. Madame était encore il y a peu députée, Monsieur est toujours président d’une honorable association. Sur sa réserve parlementaire, Madame notifia 2000 euros à Monsieur, ce que Monsieur  enregistra fort civilement. C’était avant que Madame ne soit renvoyée sèchement dans la vie tout aussi civile de Monsieur.

Madame et Monsieur, donc, samedi dernier, « raoutaient » de concert à l’occasion d’une « heureuse union » (pas la leur, on s’en doute !). Et Madame à Monsieur d’y refuser sa main et d’y tourner son dos.

Monsieur, de cet affront, en rougit encore. Il avait, il est vrai, soutenu un candidat adverse de Madame, quand Madame considérait son appui comme acquis – et payé.

La morale de cette histoire est à la discrétion de chacun.

Je souhaite cependant à Monsieur d’oublier très vite son camouflet. De Madame, en effet, il ne peut plus craindre d’avoir à payer sa liberté de penser.

PS : Toutes ressemblances avec des personnalités connues de cette bonne ville de N… ne sauraient être, évidemment, que le produit de l’imagination de lecteurs, forcément, mal intentionnés.

103 points en trois matches pour un RCNM au bord de l’abîme…

   

Longtemps, le RCNM fit la gloire de Narbonne. Jusqu’à briller au Parc des Princes ! Dans les profondeurs de la Pro2 aujourd’hui, il suscite l’opprobre. Et le désespoir autour de l’illustre « tonneau » des Halles.103 points en trois matches encaissés, comment les supporteurs « n’auraient-ils pas la honte ».

Articles récents

L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

L'indépendant était avec la Région en direct de las Vegas !

    Samedi 13 janvier, page 19 de l'Indépendant : "Interview de la Vice-Présidente de la Région Occitanie, chargée de l’économie", madame Nadia Pellefigue (article complet en cliquant[Lire la suite]
Narbonne la romaine ! Silence, on creuse !

Narbonne la romaine ! Silence, on creuse !

Le croquis de la semaine de Denis Carrière :       Voir le billet consacré à ce sujet en cliquant sur (ici)   Vous pouvez agrandir l'image en cliquant dessus.[Lire la suite]
« Territoires d’innovation de grande ambition (TIGA) » : Littoral +, de la Région Occitanie, dans la liste des 24 lauréats

« Territoires d’innovation de grande ambition (TIGA) » : Littoral +, de la Région Occitanie, dans la

  Le Premier ministre a annoncé le 04/01/2018 la liste des 24 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêts de l’action « Territoires d’innovation de grande ambition (TIGA) » du Programme d[Lire la suite]