Contre-Regards

par Michel SANTO

Ne plus vouloir porter la forme entière de l’humaine condition…

       

Si j’en crois Montaigne, chaque homme porte la forme entière de l’humaine condition. Ainsi la rédaction de ce billet me ferait connaître les mêmes angoisses qu’un Guillaume Musso et m’instruirait sur la création littéraire, quand le ramassage quotidien de canettes de bière ou de coca devant ma porte m’informe lui, sans aucun doute, sur les sentiments éprouvés par les employés du service propreté de la Ville à l’égard de leurs concitoyens –  le con donnant sa vérité à ce vocable sans substance ;

Tour de France : on crache bien sur les cyclistes qui occupent le haut du pavé…

       

L’autre matin, sur France Culture, à la fin du journal, des cris, des hurlements, des ouhouh…ouhhhhh !, des injures, des menaces. Plus tard, j’apprends qu’il s’agit d’une scène ordinaire du Tour de France – que je ne suis pas. Et plus précisément de manifestations d’hostilités à l’encontre des coureurs de l’équipe Sky et de Chris Froome en particulier.

Emplois aidés dans l’Aude ! Ce n’est pas le nombre qui manque mais l’engagement des acteurs…

Illustration : e-RSE.net

 

C’était le 19 décembre 2017, mesdames Sandragné et Bossis (vice-présidentes socialistes du Conseil Départemental de l’Aude) s’indignaient par voie de presse  [1]  de la baisse du nombre d’emplois aidés programmée par le Gouvernement. Avec ce seul message, complaisamment repris, témoignages à l’appui, sans aucune mise à distance, ou remarques « critiques » : « si demain ça s’arrête, c’est une catastrophe… ». Madame Sandragné précisant même : « le gouvernement s’en prend aux plus fragiles, c’est inacceptable… » Je leur rappelais alors dans un billet daté du même jour (nous vivons hélas dans une société sans mémoire !)  que c’est la majorité précédente, à laquelle appartenait les trois députés socialistes de l’Aude (plus aucun depuis…), qui avait décidé cette baisse drastique des dits contrats pour l’année 2017.

Ce que nous dit de notre époque l’affiche « censurée » du cinquantenaire de Port Leucate…

Pour les débuts de Port-Leucate, Jacques Séguéla, qui commençait sa carrière dans la publicité, a conçu sa campagne de promotion imaginée en 1968 avec ce slogan : « Port-Leucate, le pays de la liberté »,  au-dessous duquel on peut voir un garçon et une fille nus se tenir par la main devant la mer, suivant du regard leur cerf-volant laissé à sa liberté dans un ciel parfaitement bleu.

Il est 8 heures devant ma fenêtre (grande ouverte)…

Arthur Segal Vue de la fenêtre, 1930

8h devant ma fenêtre (grande ouverte). L’air est frais, le vent faible , et les martinets crient.

Passe un joggueur : long, maigre ; il trottine. Son short jaune flotte mollement sur ses cuisses de grenouille. Affublé d’un maillot rouge, on dirait une coccinelle souffrant de dysphagie.

Suivent trois « sdf ». Deux hommes, cinq chiens, une femme. Déjà « torchés » ! Le plus gros gueule, le moins gras bave, un chien (le plus petit) aboie à la lune (pourtant absente !) ; la femme, muette, approuve…

Le cyprès remue du chef !

Plus bas, trois pigeons remontent la rue (déserte). Leurs becs font tic tac. Ils remuent leurs petits derrières, la queue en l’air. Le pigeon est un oiseau obscène. Il fait aussi les trottoirs…

Il est 8h30, le vent forcit, le ciel est bas, et quelques hirondelles tournoient sous un plafond gris.

On aperçoit fugitivement leurs ventres blancs…

Articles récents

Carnet : du noir et du jaune !

Carnet : du noir et du jaune !

Humour noir ! Dans ma boîte de réception, ce courriel "d'AFP Handicap" : "Faites un geste..." ? Des gilets jaunes ont rencontré nos parlementaires, à Narbonne. Interrogés sur leurs revenus, l'hôte[Lire la suite]
Carnet du jour : notes en vrac…

Carnet du jour : notes en vrac…

  Ai reçu, hier, d'un ami progressiste, athée… et sanguin, un petit mot m'annonçant sa présence, à Noël et en famille, à Dieulefit, dans la Drôme. Ai vu à la messe du 20 heures, un jeune "Gilet Ja[Lire la suite]
No thumbnail available

"GiletsJaunes" : la confluence des générations…

Confluence Rhône (gauche) - Arve(droite), à Genève. Je donne ici l'analyse  de Jean-Paul Betbeze. Originale et loin du bavardage "d'universitaires-experts", par bien des aspects elle recoup[Lire la suite]
Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Enfin ! le sursaut républicain de 36 élus du Narbonnais…

Le 9 Décembre, j'écrivais ceci sur ma page Facebook : "Dans ma petite ville de Narbonne, samedi dernier, des flammes devant l'entrée de la sous-préfecture – située elle-même face au commissariat d[Lire la suite]
LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

LREM et les "Gilets Jaunes" : des "jumeaux" paradoxaux !

Quelques remarques, en vrac, pour m’aider à comprendre quel sens à donner à ce mouvement dit des « Gilets Jaunes » ("GJ") 1) De la taxe carbone à la démission de Macron, ce mouvement de révolte, b[Lire la suite]
Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Donner aux citoyens le pouvoir d'évaluer la dépense publique de la Commune à l'État !

Comme dans toute crise sociale et politique de grande ampleur, les éléments d'une sortie positive, au sens d'un ajustement profitable à tous des rapports entre les citoyens et leurs représentants,[Lire la suite]