Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne et d’ailleurs. Plages du littoral: stationnement et parkings payants?

plage-vieille-nouvelle-port-la-nouvelle-11-3

Le temps est à tous les plaisirs et ce journaliste de Midi Libre en a profité. Il se demande en effet s’il est encore possible de jouir de nos plages sans entrave. Et de s’interroger sur les langues de sable du littoral montpelliérain: « seront-elles éternellement offertes au plaisir des citadins ? » Des langues qui, au Petit-Travers, ne sont pas que de sable, il est vrai, pour des ébats où se prennent aussi des « pieds ». Hors d’eau! Cela dit en passant, pour aller , si je puis dire, droit au but. La fréquentation y est en constante augmentation, et leur entretien – des plages et des langues – une charge de plus en plus lourde pour les communes. Question: qui doit en payer « l’usage », les seuls contribuables des communes concernées ou l’ensemble de ses « consommateurs »? Car contrairement à une idée reçue, la « nature » à un coût et son usage un prix. Rien donc de scandaleux à se poser la question, et, conséquemment, d’envisager de faire payer les parkings de proximité des plages du littoral audois. Comme au Petit-Travers à partir du mois de juillet…

Mots-clefs : , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (7)

  • Avatar

    Garanchon

    |

    Oui, je sais bien Michel Santo que tout cela vous fait rire… et j’en ris aussi. simplement si vous (je l’ignore mais l’imagine) avez les moyens de pouvoir payer le parking pour profiter d’un des rares plaisir encore gratuits (sinon allons donc à l’Espace de Liberté du Grand Narbonne pour remplir leur propre caisse), je ne suis pas certain que ce soit le cas de tout un chacun. Alors soyez raisonnable plage est un espace public, n’en faisons pas un espace où seuls des nantis pourrez s’y rendre. Si une municipalité de littoral n’a plus les moyens de gérer « ses »plages, et bien qu’elle envisage de réduire des frais ailleurs, mais de ponctionner sur les habitants et sur les touristes…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      L’espace public de nos villes est lui aussi payant Guillaume Garanchon , non? Scandaleux ? Encore une fois la question posée est : qui doit payer la protection , l’entretien , la surveillance etc de nos plages Les seuls contribuables des villes et villages balnéaires ? Tiens, au passage, il existe bien déjà des parkings dédiés aux camping-car payants , ce me semble …

      Reply

  • Avatar

    lavieillenouvelle.

    |

    SVP, ne leur en donnez pas l’idée!!!

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Hi, hi ! Comme ils ne sont pas très courageux, je doute fort qu’ils le fassent un jour… Cet après-midi, direction Gruissan, comme hier et avant-hier. Eau à 21 degré, personne ou presque sur les plages… J’ai honte! Suis-je un nanti, comme le suggère Guillaume Garanchon?

      Reply

  • Avatar

    Vernhes

    |

    Oui, il me semble que le stationnement payant pour les plagistes qui profitent de l’agrément des plages serait une mesure juste au regard des citoyens dans ces municipalités. Il y aurait aussi, peut-etre, à organiser ce stationnement qui se fait un peu n’importe comment parfois sans artificialiser les sols, afin de préserver la beauté des paysages et laisser à la nature toute sa place le soir venu?

    Reply

  • Avatar

    Lheureux

    |

    Prendre le moindre petit centime qu’on pourra aux touristes. Voilà une bonne idée. Après tout ils sont là pour raquer. Jusqu’à ce qu’ils partent plus loin lassés d’être pris pour des pigeons.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ce n’est pas un argument ça Frédéric. Voir ma réponse à G Garanchon…

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Œnotourisme, la course mondiale à l’innovation

Coralie Haller, Université de Strasbourg Cet article est republié à partir de The Conversation sous licence Creative Commons. Lire l’article original. Des vignobles vallonnés à perte de [Lire la suite]
Pourquoi  cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

Pourquoi cet acharnement sur le "cadavre politique" encore chaud de François de Rugy ?…

Illustration : journal l'Humanité.  Je fais pourtant l'effort intellectuel et moral pour contrarier ma répugnance naturelle pour ce genre de chasse à l'homme savamment orchestrée par Médiapar[Lire la suite]
Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

Une soirée au Café de la Paix, à Gruissan…

        C’est un café à l'ancienne en plein coeur du village. Son intérieur est celui d’un bateau. Sobre. Comme ceux qui naviguent au loin. Sa terrasse, à angle droit, s’étend s[Lire la suite]
Des "corbeaux", des amis et des hommes !

Des "corbeaux", des amis et des hommes !

        Notes : 1) Affaire" de Rugy. Vérifié dans ma vie professionnelle : on n’a pas d’amis en politique. Conséquemment la sagesse commande de ne jamais inviter à d[Lire la suite]
Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

Je ne mange jamais de homard, mais fume parfois un bon "puro" !

            En attendant la nomination de monsieur Edwy Plenel à la tête du ministère de La Vertu Publique, il serait judicieux de ne plus en nommer d[Lire la suite]
Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

Municipales2020 à Narbonne : Garbay Sainte Cluque : drôle de paire !

      Je mettais mon dernier billet en ligne – hier soir très tard – que le service abonnement de l’Indépendant me signalait la parution de l’édition du lendemain avec cette  éni[Lire la suite]
  
2006-2016 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :