Contre-Regards

par Michel SANTO

Chronique de Narbonne, et d’ailleurs: Quand un Ducon-la-Joie vous touche…

csm_coup_de_gueule_b7bf6ec1f9.jpg


Des commentaires ineptes, j’en lis tous les jours – j’exagère: pour tous les jours –  dans la presse numérique et les réseaux sociaux; des rumeurs et de fausses “infos” chargées de haine, des amis ou des relations exerçant un mandat politique, régulièrement en sont les victimes  – par voie postale ou par le “bouche-à-oreille”…; des mises en accusation – raciste! ou fasciste! – pour clore une discussion, l’univers médiatique – surtout en fin de soirée – en est constellé; des complots de toutes sortes – la “finance cosmopolite” est le plus coté sur ce marché-là (suivez mon regard!) -, il en fleurit chaque semaine dans les champs pollués de la “médiasphère”… De ce monde pervers, je pensais naïvement en être protégé, jusqu’à ce que je reçoive, ce matin, un commentaire insultant (1) – et bourrée de fautes d’orthographe – au bas d’un billet dans lequel j’affirmais pourtant que “tout n’était pas permis dans le combat politique”, que le respect de la personne et de sa dignité étaient des exigences de la raison morale… Entre autres “flatteries”, cet anonyme et courageux lecteur me demandait donc: “si j’avais rien d’autre à foutre et pas marre d’écrire tous les jours…”, “d’exercer plutôt mon métier de grand-père” (de vieux…), pour finir par m’avouer que j’étais une “espèce de…” En résumé: “Ta gueule!”. Le pseudo de ce “coupeur de tête”, je vous le donne en mille: Ducon! Oui, lucide, sur lui-même, il a osé son vrai nom. Un Ducon-la-Joie que, peut-être, je croise dans les rues de ma petite ville. Un de ceux pour qui la bêtise et la vulgarité figurent aux rangs des plus hautes valeurs de l’humanité. On a beau les ignorer, quand l’un de ces “êtres” vous touche, même immunisé, un vague sentiment de dégoût vous monte à la gorge…


(1) Le deuxième en quatre ans de cet exercice quasi quotidien, toutefois… Il a fini où son destin irrésistiblement le conduisait: à la poubelle!

Mots-clefs :

Rétrolien depuis votre site.

Désormais, 3 façons de réagir !

Commentaires (8)

  • Avatar

    Lesueur Karine

    |

    Et bien moi je suis chaque fois touchée par vos écrits qui la plupart du temps sont lucides et objectifs. Ces écrits donnent à réfléchir mais la réflexion n’est pas données à tout le monde…

    Reply

  • Avatar

    Anna

    |

    Comme Karine, je lis toujours avec plaisir vos textes, même si parfois les méandres de la vie politique et sportive narbonnaise me laissent perplexe.

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Merci Anna! celui-ci, de manière plus précise et opportune, m’a cependant permis d’élargir le propos et de pointer un des aspects les plus noirs de l’éco-système formé par les réseaux dits sociaux. Bonne journée!

      Reply

  • Avatar

    Didier

    |

    Puis je te recommander deux citations cultes de Michel Audiard que j’ai faites miennes depuis longtemps:
    Les cons ça osent tout c’est même à ça qu’on les reconnaît
    Je ne parle pas aux cons, ça les instruit
    Avec ça comme viatique tu es paré contre toutes les ignominies de la blogosphère …

    Reply

  • Avatar

    DEDDE

    |

    Michel Santo merci de” ne pas en avoir marre d’ecrire tous les jours”!
    Vous nourissez, avec votre analyse de notre ecume des jours de plus en plus embrouillée et complexifiée par chaque nouvel intervenant,notre besoin de comprendre et de pouvoir se forger une opinion independante.
    Les chiens aboyent mais votre caravane passera en laissant moisir sur place bétise et vulgarité!

    Reply

  • Avatar

    Stéphane ERARD

    |

    Vois le bon côté Michel : tu n’aurais pas ce type de commentaires si tu passais inaperçu…C’est le revers de la médaille, la rançons de la gloire…ou que sais-je encore ? Je vais quand même insister un peu en prenant le relai de Didier ci-dessus, pour citer Coluche cette fois, avec un adage qui m’amuse toujours et que je sers à l’envie : “la mère des cons est toujours enceinte”…

    Reply

    • Michel Santo

      Michel Santo

      |

      Ce que , d’une certaine manière, j’ai fait, en élargissant mon propos, comme je le fais remarquer à Anna, dans ma réponse à son amical soutien. En ce sens, il nous faut remercier cette engeance de nous offrir ainsi le prétexte à les montrer dans toute leur splendeur… Bonne soirée Stéphane!

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

Le 19 août 2019, Narbonne commémorait et fêtait le 75e anniversaire de sa libération…

    Avant-hier, en début de soirée, place de l’Hôtel de Ville,  sous un ciel bas, nuageux et sombre qu’agitait un vent du Nord agressif et frisquet, une foule cosmopolite et vac[Lire la suite]
Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

Où est l’Occitanie ? Jean Cau.

  Cette page (84 et 85) de Jean Cau dans "La Grande prostituée (Traité de morale II)" publié à la Table Ronde en 1974. Jean Cau qui, dans cet ouvrage, annonce les "Exorcismes spirituels" de [Lire la suite]
Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

Municipales2020 : L'Assomption des communistes narbonnais…

        Les communistes narbonnais ont le sens des symboles. Et c'est en plein wek end de l'Assomption qu'ils viennent de délivrer publiquement leur évangile politique en vue [Lire la suite]
Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

Pages d'auteurs : Flaubert sur la Beauté, l'Art…

      Lettres à Louise Colet : Extraits sur la Beauté, l'Art "Si le sentiment de l’insuffisance humaine, du néant de la vie venait à périr (ce qui serait la conséquence de leu[Lire la suite]
Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentations les plus simples des sciences du climat…

Réchauffement climatique : l'énorme ampleur de l’écart entre les opinions publiques et les présentat

    Très intéressant article de Sylvestre Huet : "Climato scepticisme et médias : la duperie".  Dans une première partie, il y est montre, en s'appuyant sur les travaux de trois jeunes ch[Lire la suite]
Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le bonheur des petits poissons".

Une page de Simon Leys sur la tyrannie du mauvais goût, de l'ignorance et de la stupidité...dans "Le

      À ce moment, je fus frappé d'une évidence qui ne m'a plus jamais quitté depuis : les vrais philistins ne sont pas des gens incapables de reconnaître la bea[Lire la suite]
  
2006-2019 © Contre-Regards
Conçu par OnEric Studio
 
%d blogueurs aiment cette page :