En ce jour, qu’aurait dit mon professeur d’espagnol…

 
 
 
 
 
 
 
Je.23.2.2023
 
Hommage.
 
Monsieur M. était mon professeur d’espagnol en 3ᵉ. Il était grand et mince. Ses cheveux avaient la couleur de ses yeux : noirs. Comme ses vêtements. Il ne restait jamais en place et se déplaçait lentement dans la salle de cours. L’espagnol qu’il nous enseignait était clair, limpide. Grave aussi. Et très musical. Je percevais déjà dans ses gestes et ses paroles une discrète, mais profonde, nostalgie. Depuis, j’en connais les raisons. C’est avec lui que j’ai appris et aimé cette langue qu’il était interdit de parler, du moins en ma présence, « à la maison ». Mon professeur d’espagnol était un homme bien et droit. Il m’aurait sans doute fait remarquer, aujourd’hui, ce substantif castillan Luz – Lumière – accolé à Saint Jean… On n’est jamais assez attentif aux sens des noms et des mots…
 
 
 
 
 
 
 
 

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (9)

  • Avatar

    KRISDEN

    |

    Bonsoir,
    Réflexion :
    Si de St Jean a jailli la Lumière, les Ténèbres se sont malheureusement répandues sur cette petite ville côtière du Pays Basque et en particulier sur cet établissement privé de St Thomas d’Aquin en ce mercredi 22 février.
    Au delà du malheur, il nous faut conserver en chacun d’entre nous l’espérance
    que la Lumière gagnera sur les Ténèbres et reviendra dans le cœur de chacun pour que douce demeure la vie dans ce lieu où la force basque montrera que ce n’est pas que des mots.

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Bonsoir ! Vous aviez compris, n’est ce pas, que ce petit texte était un hommage indirect à cette enseignante d’espagnol de Saint Jean de Luz assassinée en plein cours par un de ses jeunes élèves ?

      Reply

  • Avatar

    Didier

    |

    Bonjour,
    Très bel hommage

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Bonjour Didier ! J’ai déjeuné récemment avec Bernard Pomel et un de nos amis communs, as-tu l’occasion de revoir certains de nos anciens collègues ?

      Reply

  • Avatar

    KRISDEN

    |

    Juste pour vous rassurer au cas où.
    Oui, j’ai bien compris derrière votre texte l’hommage à cette professeure de St Thomas d’Aquin. J’apprécie d’ailleurs votre subtilité dans les idées ainsi que leurs décalés.
    Comme vous savez entre la Méditerranée et l’Océan Atlantique, il n’y a qu’un détroit de 14km…..Bien à Vous.

    Reply

  • Avatar

    Raynaud

    |

    Monsieur Santo,
    Votre allusion à Saint Jean et à la Lumière a mis ma curiosité en éveil.
    J’ai trouvé sur le site :
    pays basque.net/accueil/ ville…
    une autre hypothèse quant à l’ origine du nom de cette ville.
    Je cite :
    « St. Jean de Luz doit son nom aux marécages , son nom basque « Lohizune ou Lohitzun » signifie « lieux boueux « 
    Décidément nous n’arriverons peut-être pas à faire toute la lumière sur ce cas d’ école ( Ecole écrit sans allusion à cette révoltante actualité)

    Grand MERCI pour vos articles toujours intéressants.

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Bonjour Joëlle ! Je ne crois pas trop à cette hypothèse. Je vois mal en effet comment et pourquoi Saint Jean l’Evangéliste serait celui de lieux boueux. Porteur de Lumière divine me semble plus cohérent. En tout cas à mon esprit. Cela dit, et indépendamment de cette question, Luz est bien ce substantif espagnol qui veut dire lumière que mon prof d’espagnol n’aurait pas manquer de nous rappeler. Et peut être de commenter dans le contexte de cette actualité. Ce que je suggère dans cet hommage indirect à cette enseignante assassinée.
      Bonne fin de semaine Joëlle, et merci pour votre commentaire.

      Reply

  • Avatar

    Raynaud

    |

    Monsieur Santo,
    Vous avez répondu à mon commentaire et je vous en remercie.
    Seul petit « hic » je me prénomme Jean et non Joëlle.
    Ceci dit il est à remarquer qu’au fil des siècles le nom des villes évolue. Il est ainsi fort probable que les deux hypothèses évoquées ne soient les seules .

    Reply

    • Avatar

      Michel Santo

      |

      Oh pardon ! J’ai réagi très vite à votre commentaire sans vérifier votre adresse électronique, persuadé que j’étais qu’il s’agissait de Joëlle, une amie, qui porte le même nom que le vôtre.

      Reply

Laisser un commentaire

Articles récents

  • Le Mal venait soudain d’entrer dans nos vies…
        Je.8.6.2023   Mercredi après-midi, je tenais dans mes bras mon arrière-petite-fille, Romy. Six mois déjà ! J’allais d’un arbre à l’autre sur la promenade des Barques. Je prenais sa […]
    Aucun commentaire
  • À l’ombre de jeunes filles d’un autre temps !…
            Ve.2.5.2023   Elles se sont assises autour d’une table du « Petit Moka », au soleil. La mienne, proche, était à l’ombre. J’y buvais ma dernière tasse de café ; elles […]
    2 commentaires
  • La vie des autres…
                  Me.31.5.2023   Moment de vie.   7 h 45. Devant la fenêtre du salon grande ouverte, je goûtais le calme de la ville, l’air frais et l’odeur […]
    Aucun commentaire
  • Pentecôte au festival de Cannes !
                Di.28.5.2023   Partager :TweetWhatsAppE-mailImprimerWordPress:J’aime chargement… […]
    Un commentaire
  • (pas de titre) Article 46402
                  Ve.26.5.2023   Cannes !   J’en faisais la confidence à un ami : tout ce cirque médiatique autour du festival de Cannes m’exaspère. Au point […]
    Un commentaire
%d blogueurs aiment cette page :